9.5/10Stellastarr* - Harmonies for the Haunted

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 05/09/2005
Notre verdict : 9.5/10 - Haunted By Their Harmonies (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

S'il y a un groupe de la Nouvelle Vague Rock qui n'a pas rencontré le succès qu'il mérite, c'est bien Stellastarr*. Et pourtant, avec un premier album éponyme sorti en 2003, les quatre membres américains offraient 10 chansons de Rock-New Wave impeccables, qui rassemblent les énergies des Pixies, des Cure et de Joy Division, tout en y rajoutant une touche unique reconnaissable avec des instrumentations personnelles ainsi que les voix caractéristiques de Shawn Christensen (guitare) et Amanda Tannen (bassiste).

Deux ans après, c'est avec un plaisir non dissimulé qu'on découvre les 10 nouvelles plages du second opus Harmonies For The Haunted. Dès Lost In Time, une balade mid-tempo pleine de solos nerveux et caractérisée par une sensible nostalgie eighties, notamment grâce à un subtil piano, les Stellastarr* mettent les choses au clair: ils n'ont rien perdu de leur vigueur ni de leur habilité. Étrangement, le deuxième titre Dawn This Foolish Heart est probablement le moins bon de l'album, proposant du Stellastarr* classique qui alterne néanmoins à la perfection entre les voix de Christensen et Tannen, et les choeurs du guitariste Michael Jurin. Mise en avant comme sur A Million Reasons, la voix de Tannen, plus présente encore sur ce Harmonies For The Haunted que sur Stellastarr*, donne sur The Diver une douceur et une mélancolie qui tempère les excitations vocales puissantes du leader. Toujours irréprochable, le batteur et claviériste Arthur Kremer surprend par la variété et la maîtrise de ses lignes de batterie.
Plus incisif, Sweet Troubled Soul rappelle, comme la plupart des titres de la formation, un Pixies qui serait tout le temps au sommet de sa forme. Avec la répétition marquée de son « Sweet Troubled Soul », ses profusions vocales, ses riffs et solos déments, il n'est pas étonnant qu'il ait été choisi comme premier single. Aussi riches entre Pop et Rock vigoureux, Precious Games, les magnifiques tristes When I Disappear (avec ses trompettes à la The Boo Radleys) et Love And Longing s'imposent comme d'indéniables valeurs sûres terriblement enthousiasmantes. Sans chichis, Born In A Flea Market optimise ses 2 minutes 30 dans une force Rock impressionnante. Plus calmes, On My Own (dont le début rappellerait presque le This Is The End des Doors) et Island In The Sea font penser à Untitled et Moongirl. Le final vocal de Tannen sur Island In The Sea, pourtant très court (30 secondes environ) est d'une sensibilité à pleurer.

Souvent nerveuses, parfois plus calmes, les chansons de ce Harmonies For The Haunted sont autant de réussites nous permettant d'affirmer que Stellastarr* est un des plus grands groupes de Rock du moment, avec tout le talent et l'énergie nécessaire pour étonner, charmer et durer.


Stellastarr - Harmonies For The Haunted

01. Lost In Time
02. Damn This Foolish Heart
03. Diver
04. Sweet Troubled Soul
05. Precious Games
06. Born In A Flea Market
07. On My Own
08. When I Disappear
09. Love And Longing
10. Island Lost At Sea

A découvrir
Blur - Best of
Blur - Best of
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo