8/10Songs from another room, un coffret pour Noël

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 19/12/2013
Notre verdict : 8/10 - Chambre à part (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

En panne d'idée cadeau pour Noël ? Voici un très bel objet artistique avec des dessins, un CD et un DVD de clips originaux. On vous en dit plus dans la suite !

Noël approche et vous n'avez toujours pas d'idée de ce qu'il faudrait offrir, voici un très beau produit musical mais pas seulement. Songs from another room propose un concept plus que sympathique : 9 titres composés par 9 musiciens, accompagnés de 9 clips musicaux et 9 dessins originaux pour illustrer le travail musical. Du coup ce n'est pas facile de savoir par où commencer. Commençons peut-être par le commencement, par la première impression qui se dégage de cette œuvre au format pochette de 45 tours. Majoritairement blanche, elle s'orne d'un crayonné carré comme une brisure au centre de l'image tandis que le titre de l'album, Songs from another room, s'étale de part et d'autre. Quand on ouvre l'objet, deux côtés se détachent : le côté CD lumineux, blanc zébré de traits noirs et le côté DVD sombre avec son crayon noir qui a envahi toute la page. On ne peut qu'être séduit par l'apparence de ce coffret.

Au milieu se trouve la liste des clips dans l'ordre chronologique de leur réalisation et, derrière se cachent les neuf planches sans nom, pour la plupart complètement obscures qui sont censées illustrer les 9 titres. Il est cependant difficile de raccrocher ces œuvres, assez inégales, avec le reste de l'objet artistique. Si on peut regretter que certains dessins ressemblent à de moches photocopies noir et blanc (cf ci-dessous), d'autres, au contraire, ouvrent des horizons certains : explosion cosmique de pyramides, lointaine vision d'une sortie de tunnel, foisonnement organique de création stellaire. Mathieu Labeille, créateur à la fois de la pochette et de ces dessins, propose une œuvre visuelle cohérente et plutôt réussie.


DR.

Mais c'est bien évidemment avec le DVD que Songs from another room prend tout son sens, plus même qu'avec le simple CD. Il faut dire que des 9 titres de l'album on avait ressenti un certain goût étrange, comme si on avait écouté un album mal produit. La faute notamment à Lone de R. Stevie More, un morceau pas très propre et plutôt sourd mais qui colle finalement assez bien avec le clip qui, même en étant tourné au Musée du Louvre, est le plus expérimental dans un ensemble qui n'en manque pas : on se demande finalement si cet apparent manque de production n'est pas volontaire. De même on peut voir une touche toujours expérimentale dans le clip bizarre de Lozninger où l'on peut croiser un cerf (tiens tiens le même que sur un des dessins) sur un fond de musique très calme portée par sa très belle voix. Ou encore avec le très aquatique You are god (version 1) de Sutja Gutierrez et son clip réalisé par Maéva Pensivy et qui plaira à tous les amateurs de faune sous-marine (oh ! Un poisson-perroquet ! Oh ! Un hippocampe ! Oh ! Un cnidaire!). Bien sûr, comme on est en 2013, toute tentative légèrement artsy va s'accompagner d'une bonne dose de vintage. C'est le cas par exemple avec la pop éthérée et intemporelle de Slash the night (version 1) de His clancyness et son clip construit apparemment à partir de films de vacances en Super 8. La preuve aussi avec You wanna sing de French cowboy qui parvient à mêler un electro-pop hispsterien avec un clip tout aussi hipsterien à base de split screen et d'effets passéistes, le tout étant complètement hypnotisant. La preuve enfin avec Modern world de St. Augustine dont la folk et le clip à base de 2CV et de chaises en bois contrastent bien avec le titre.

Il ne manque à ce descriptif qu'un peu de pop enjouée avec un mec à tête de dodécaèdre (Sea de Les filles et les garçons), une chanson pop-rock qui rappelle un Taxi girl qui aurait rencontré Nirvana et dont le clip fait la part belle aux incrustations (Video club de Marc Desse, le meilleur titre) et un peu de cold wave avec grosse voix et synthé omniprésent (In a sense of conformity de A.P. Witomski). Et le tour de cet extraordinairement bel album est fait. Musicalement l'album est plutôt bon et agréable mais pas toujours transcendant. Par contre l'objet est d'une rare beauté et mériterait franchement une petite place sous le sapin. D'autant plus que le label Microcultures sur lequel est édité l'album est une « maison de production participative indépendante : elle intègre un modèle de crowdfunding (financement par la foule) dans sa politique de label artisanal et d'accompagnement artistique. » Le genre de démarche qu'il faut soutenir !

Point fort : la joie d'avoir un tel coffret

Point faible : il ne vous reste que quelques jours avant Noël

En écoute, A.P. Witomski – In a sense of conformity

Collectif - Songs from another room

01. R. Stevie Moore – Lone
02. Les filles et les garçons – Sea
03. Løzninger – (Backing) the wrong house
04. A.P. Witomski – In a sense of conformity
05. Marc Desse – Video club
06. St. Augustine – Modern world
07. Sutja Gutiérrez – You are god (version 1)
08. His clancyness – Slash the night (version 1)
09. French cowboy – You wanna sing

Clips réalisés par :

01. Lone : Julie Verger
02. Sea : Maéva Pensivy et Raphaël Streit
03. (Backing) the wrong house : Maéva Pensivy
04. In a sense of conformity : Mathieu Labeille, Maéva Pensivy et Raphaël Streit
05. Video club : Maéva Pensivy et Raphaël Streit
06. Modern world : Catherine Villeminot et Maéva Pensivy
07. You are god (version 1) : Maéva Pensivy
08. Slash the night (version 1) : Maéva Pensivy et Raphaël Streit
09. You wanna sing : Federico Pellegrini

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites