Sniper - Showcase privé au Casino de Paris

/ Compte-rendu de concert - écrit par Toma, le 02/06/2006

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Tout commence plutôt calmement, les invités s'installent gentiment dans la charmante petite salle du Nouveau casino, le concert est prévu dans une heure environ ce qui nous laisse le temps de se prendre une petite mousse. C'est d'autant plus agréable que l'ambiance est bon enfant, les Sniper se mélange dans le public, mi-journaleux mi-potes du quartier. Black Renega alias Blacko est tout sourire et n'hésite pas à faire plaisir à ses fans pour les poses photos, bref une vraie bonne ambiance. Ca créé même un sensation singulière : si d'habitude on attend impatiemment que les artistes sortent leurs nez du rideau pour entamer un concert, ici les trois rappeurs sont déjà présents, on attend leur uniquement leur performance sur scène.

Alors quand l'heure prévue du début du concert arrive, nos trois comparses emjambent la scène et prennent leur micro : Le ton est donné, "ce ne sera pas un vrai concert mais une soirée ensemble pour présenter l'album". Il s'agira finalement bien plus que d'un simple showcase promo...

Aketo, El Tunisiano et Blacko enclenchent avec leur S.N.I "On est revenu vous choquer". Du début jusqu'à la fin du concert les trois MC maintiennent la pression, Blacko en tête, véritable boule de nerfs (et de muscles) qui se déchaîne physiquement et verbalement. Il se lance dans d'innombrables impros live de reggae ragga hip-hop (choisissez). Il tient une bonne partie du concert à lui tout seul, peut être parfois à peine trop pour les non initiés au reggae.

La quasi-totalité des titres s'enchaînent, Dans mon monde, Trait pour trait, puis leur excellent La France, itinéraire d'une polémique, réponse au groupe de la jeunesse identitaire qui avait fait annuler leur tournée lors de leur précédent album Gravé dans la roche. El Tunisiano, en compagnie de la chanteuse Cici, rappe cette sombre polémique organisée par l'extrême droite. La réponse, déjà parfaite sur l'album, devient superbe en concert.

Chacun fera son solo, El Tunisiano toujours avec ses yeux mi-ouverts mi-fermés, Aketo efficace et d'une grande simplicité devant le public et Blacko qui encore une fois s'accapare le public pour le pousser dans ses derniers retranchements. Il n'hésite pas à recommencer les morceaux lorsqu'il juge le public trop mou, et l'oblige à transpirer autant que lui le fait.

Une heure et demie et quelques giclées d'eau sur le public plus tard le concert prend fin. El Tunisiano se fait un plaisir d'annoncer que "c'est pas fini, c'est open bar pour vous tous". Puis, toujours avec une extrême simplicité les Sniper se mêlent à nouveau avec leur public, viennent lâcher quelques mots à deux krizikiens. Nous les complimentons et les voilà repartis, toujours avec le sourire.

A découvrir
Lesly - Pas celle que tu crois
Lesly - Pas celle que tu crois
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme