7/10Sicken Treat - Sicken Treat

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 22/08/2007
Notre verdict : 7/10 - Gâterie maladive (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

En 13 titres, les français de Sicken Treat naviguent dans une electro-rock ténébreuse, amplement influencée par la cold wave.

Amateurs de cold wave, ce disque est pour vous. En 13 titres, le groupe français Sicken Treat navigue dans une electro-rock ténébreuse. Les deux membres viennent pour l'un de Paris, pour l'autre de Bordeaux et officient sous les pseudos de Doveo et Jivek. Ils commencent leur premier opus par un titre electro-pop aux résonances eighties, tantôt illuminé par une guitare acoustique, tantôt assombri par des bidouillages inquiétants et un drôle de son d'éléphant (clin d'œil au Such a Shame de Talk Talk ?). La voix de Doveo, souvent cachée derrière les filtres et les instruments, évoque la noirceur d'un Nine Inch Nails ou du Bauhaus. Des références d'ailleurs assumées ouvertement par la formation.

Se moquant souvent du format « radio friendly », Sicken Treat se permet d'étonner parfois franchement l'auditeur par des ruptures inattendues (Goodbye Slutty et le valétudinaire How Can I Get Some). Aussi, le groupe peut frôler les dance floor (la pépite mélancolique Simple, meilleur titre du disque), s'envoler dans des ambiances atmosphériques sinistres (Statis interrupted, Outer Coil), s'étendre dans des chansons mid-tempo spatiales et itératives (People, Magical Worm et le très longuet Past Time Parasite), faire un bisous crasseux à Kraftwerk (Absolute Obsolete) et proposer des ballades cafardeuses pas si lointaines de Depeche Mode (Take Off et surtout Enough, à la limite de Massive Attack).

On pense souvent à She Wants Revenge, autre groupe contemporain qui réussit dans une electro-rock bourrée de basses lugubres, des rythmes fébriles, de synthétiseurs et guitares qui agissent comme de doux jets de lueurs. Néanmoins, le principal reproche que l'on peut faire à Sicken Treat est de parfois se plaire un peu trop dans la répétition, la longueur et le noisy. Une chose est sûre, ce disque se démarque et n'est pas facile d'écoute pour le grand public. Deux caractéristiques certainement voulues par le groupe.


Sicken Treat - Sicken Treat
01. Elephant
02. Goodbye Slutty
03. Enough
04. Deepthroat Feeling
05. Simple
06. Statis interrupted
07. People
08. Magical Worm
09. Past Time Parasite
10. Absolute Obsolete
11. Take Off
12. Outer Coil
13. How Can I Get Some

A découvrir
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Marilyn Manson
Marilyn Manson