6/10Sibyl Vane - The Locked Suitcase

/ Critique - écrit par wqw..., le 10/11/2008
Notre verdict : 6/10 - Chercher la clef (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Une orchestration riche parfois acoustique, parfois plus rock ou psyché pour un ensemble où se croisent et se répondent diverses histoires.

CHRONIQUE EXPRESS

Les palois de Sibyl Vane ont toujours été confrontés à un affreux dilemme : faire de la pop sans pour autant tomber dans quelques travers et autres facilités. Après Paradoxes, un premier album sorti en 2005 et salué par nos confrères tentent d’aller plus loin dans cette recherche de l’équilibre. Illustration de cette exigence, la présence sur cet album de Mike Garson, pianiste de Bowie ou la grande poétesse no-wave Lydia Lunch. Recherche pour raconter un peu différemment. C’est à Montréal, entre les mains de Howard Bilerman (Arcade Fire, Silver Mt. Zion…) que ceux-ci ont tenté d’élaborer ces nouvelles formes. Une orchestration riche parfois acoustique, parfois plus rock ou psyché pour un ensemble ou se croisent et se répondent diverses histoires. « Un univers (…) où (…) quelque chose de terrible se cacherait dans les bois. » L’incarnation se fait alors par l’intervention d’un instrument qui semblent vivre sa vie en marge de la chanson, instaurant parfois un sentiment de malaise, des dissonances auxquelles on n’accroche pas toujours.

On peut souligner la qualité du packaging de The Locked Suitcase qui outre son digisleeve, propose surtout un épais livret de 32 pages illustrées par une quinzaine d’artistes différents.

Sibyl Vane - The Locked Suitcase
01. Reflection
02. Say the Word
03. Sister
04. The Dress Code
05. Poison Apple
06. Meeting the Wolfman
07. The Suitcase
08. A Place to Stay
09. The Fox & the Lizard
10. As We Fall
11. Whore!
12. Myriad Bubbles

A découvrir
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises