7/10Sheitan - BOF Sheitan

/ Critique - écrit par Toma, le 22/02/2006
Notre verdict : 7/10 - Bande originale de Sheitan (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Bien évidemment, la bande-son d'un film ne peut guère être envisagée sans y associer ses images, ses scènes. Mais finalement, puisqu'on nous la vend séparément et surtout puisque je reçois le CD en premier, c'est sans avoir vu Sheitan que je me lance dans l'écoute de cette bande originale.

Original serait d'ailleurs un très bon adjectif pour qualifier cet album. Un autre serait aussi sans doute « familial ». Car pour ceux qui ont déjà pu voir des courts-métrages de Kourtrajmé production, vous aurez sans doute remarqué la présence, dans des rôles plus ou moins importants, de différents artistes musicaux, rappeurs pour la plupart. On retrouvera donc sur cette bande-son Oxmo Puccino, La Caution, TTC ou encore Rim'k.

Rim'k s'associe au croate Dimitriu, joyeux luron de la bande Kourtrajmé pour lâcher Bucarest, un inédit de Rim'k, classique mais efficace. Les interventions en croate lui donnent une petite originalité, même si forcément on ne comprend pas grand-chose.
Dimitriu fait partie du nouveau groupe de rap Sheitan, en fait composé de La Caution et exclusivement formé pour cette BOF. Lorsque l'on écoute les premières paroles de leur unique titre Bâtards de barbares on comprend très vite pourquoi il y a eu une séparation volontaire entre La Caution et le groupe imaginaire Sheitan : "je déterre ta grand-mère et la viole comme une chienne et si t'es pas content je viole ton père, quand ta pute me viole je perd des kilos, prêt pour la douche je te pisse dessus..." . Bref vous aurez vous aussi compris qu'il vaut mieux uniquement considérer ce groupe comme un acteur supplémentaire du film. Ces bâtards de barbares forment en fait le groupe dont les héros du film sont fans, un groupe qui est « une mise en exergue de tous les trucs les plus hardcores qui puissent exister » dixit Nikkfurie, concepteur de ce son électro survolté.

La Caution pose plus sagement sur Pilotes automatiques et Comme un sampler, avec une production musicale toujours autant originale, amusante et surtout motivante. Pour rester dans le domaine du rap electro on retrouve le désormais très célèbre Dans le club de TTC, remixé, re-scratché par DJ Pone pour lui redonner encore plus de pêche même si cela ne dure que 42 secondes.

Oxmo Puccino rappe deux morceaux impeccables, Pucc' fiction, avec une petite intervention de Booba et La M-èche sur un son de Dj Mehdi où Ox prend la place d'un terroriste lors d'un attentat suicide : effrayant.

Avec Gentiment je t'immole la chanteuse Mai Lan reprend les paroles de Bâtards de barbares sur une mélodie bien trop douce qui leurs donne une dimension encore plus malsaine. Elle apparaît également avec Arrêt de souffle ainsi que sur les trois morceaux musicaux de Nguyên Lê, un guitariste issu du Jazz dont la douceur contraste avec l'aspect déjanté des autres titres.

Pour compléter cet album, vous n'aurez qu'à retourner le CD pour regarder les bonus DVD (c'est l'effet DVD+) à savoir une interview-documentaire plus qu'objective de Vincent Cassel ainsi qu'un petit making-of des séances photos, plus rigolo que vraiment intéressant d'ailleurs.

Pour conclure, cette bande-son regorge de très bons titres, inédits pour la quasi totalité, produits, chantés et surtout rappés par des artistes de haut calibre. On attend de voir comment tous ces morceaux seront utilisés, ou plutôt sheitanisés dans le film.

A découvrir
Lesly - Pas celle que tu crois
Lesly - Pas celle que tu crois
Fonky Family - Art de rue
Fonky Family - Art de rue
Dido - No Angel
Dido - No Angel