7.5/10Sharko - Molécule

/ Critique - écrit par juro, le 14/03/2007
Notre verdict : 7.5/10 - Sharko attack (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Comme nous le confiait Ghinzu dans un interview, de nombreux groupes belges encore peu connus dans l'Hexagone méritent qu'on y prête une oreille attentive. Dans la conversation, le nom de Sharko était tombé. Bien involontairement, des interrogations s'étaient portées sur cette formation tirant ces racines du meilleur rock belge avec un univers bien particulier. Entre hésitations et recherche de bons titres, il fallait en revenir aux bases, à la Molécule, une et indivisible. Et le résultat est intéressant...

La voix aiguë de David Bartholomé crée beaucoup de lyrisme en portant ses intonations sur les dernières syllabes. La rythmique du power trio surfe entre bruitages électroniques d'accompagnement, rock variant entre base pop et expérimentations orchestrées autour de violons (I need someone). Le classieux Love is a bug est de cette même veine et dès lors on pense que Sharko donnerait dans la balade électrique avec pas mal de réussite néanmoins comme sur le superbe No contest qu'on se plait à chantonner au milieu des choeurs et violons. Profondément mélodieux, le titre se révèle comme un « au revoir et à très vite ».


Gros pataquès : où est passé le rock ? Ecoutez, Sugarboy et sa voix plaintive accrochant d'emblée les oreilles et les tirant vers le haut, emportant la tête avec avant de la décrocher inévitablement avec Rock 1. L'expérimental Skish hee, I'm gonna make it donne dans tous les sens, aussi plaisant que non. Les guitares ne saturent pas (sauf sur les deux premiers titres), pas d'embardées extravagantes et pourtant, le sourire est présent. Le bonheur de retrouver Sharko au meilleur de leur forme y est sans doute pour beaucoup.

Sharko sort les crocs, prêt à tout bouffer et si son ensemble manque de puissance brutale, l'ambiance est prenante et Molécule se révèle comme un bon album dans la tranche pop-rock, alternant les plaisirs. Découvertes intéressantes, expressions débordantes d'un cadre conventionnel porté par la voix unique de Bartholomé et les belges prennent une dimension pas encore sensationnelle mais tout simplement juste et plaisante. Loin d'être aussi bon que III, l'album est honnête. Voire plus !


Sharko - Molécule
01. Bug
02. Sweet protection
03. Motels
04. Trip
05. I need someone
06. No more I give up
07. Sugarboy
08. Love is a bug
09. Skish hee, I'm gonna make it
10. Rock 1
11. No contest

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it
Dead Man Ray - Berchem Trap
Dead Man Ray - Berchem Trap