7/10Shakira - Laundry Service

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 06/01/2003
Notre verdict : 7/10 - Quand Shakira, les souris dansent! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 7 réactions

Si vous avez une télé, vous n'avez pas pu y échapper. Il y a de ça quelques mois est tombé sur vos écrans un petit clip qui sentait bon les dollars bien frais et l'avènement d'une nouvelle ‘idole des jeunes'.
Ce clip, c'était Whenever, Wherever de Shakira et sans aucun doute certain(e)s ont sauté de joie et ont commencé à se trémousser devant leurs postes. D'autres, dont votre Serviteur, grommelaient quelques insanités et zappaient vite fait bien fait!
Sauf que voilà, 2 nouveaux clips sont arrivés Objection et Underneath your clothes. Stupéfaction. Car cette musique que j'entends là n'est pas de la dance-pop de bas étage façon Lorie. Bien au contraire, j'ai l'impression que le petit bout de femme dans la télé nous fait du rock.
Shakira alias Isabel Mebarak Ripoli est né le 2 Février 1977 en Colombie. La future Shakira marche très vite sur les pas de la musique (première chanson à 8 ans, contrat chez Sony à 13) pour bifurquer sur les sentiers de la gloire. Son album Magia (1991) va faire un carton en Amérique Latine. L'enregistrement des titres Peligro, Piès descalzos et la collaboration avec le producteur Emilio Estefan finissent de consacrer Shakira superstar.
Et voilà que la miss part à la conquête du globe avec la sortie du déjà très connu Laundry Service en 2001. Et en effet, à l'écoute cet album sonne rock. Sans contestation. Ce qui fait que quand Shakira nous dit écouter The Cure, Police et Nirvana plus jeune, ben on veut bien la croire.
Laundry Service est donc composé de 13 titres pop-rock dont Whenever, Wherever est sûrement le plus dance. On commence très fort en enchaînant Objection, Underneath your clothes et Whenever.... Le reste de l'album est assez bon, même si quelques passages se révèlent à la longue un peu casse-pieds. Fool nous rappelle furieusement un groupe portugais assez connu (au Portugal je m'entends) : les Silence 4. Te Dejo Madrid surprend par son petit côté electro un peu naïf. La voix de Shakira, très élastique, n'est pas sans rappeler du No Doubt, notamment sur Poem to a Horse (c'est peut-être aussi à cause de la trompette). Enfin Eyes like Yours sonne carrément indien.
Shakira nous fait donc évoluer entre une pop-rock latine et un rock douceâtre fort agréable. Y paraît que les performances live de la dame et de son groupe sont pas mal non plus et font se rhabiller les play-back moisis de certains ‘artistes' dont on taira les noms. Seul regret sur cet album, Objection-Te Aviso et Whenever-Suerte sont des versions différentes de même chansons ce qui a le don de vous taper sur les nerfs. Sinon c'est du correct.

A découvrir
No Doubt - Rock Steady
No Doubt - Rock Steady
En écoute cette semaine
En écoute cette semaine
Clip du jour : Call me back de The Strokes
Clip du jour : Call me back de The Strokes