8/10Septicflesh - Communion

/ Critique - écrit par wqw..., le 25/04/2008
Notre verdict : 8/10 - Orthodoxie (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 1 réaction

Si on ne s’étonnera pas de la puissance des guitares aux frontières du death et du black metal, c’est avant tout l’orchestration qui impressionne. Septicflesh réalise son album le plus noir et le plus lumineux

CHRONIQUE EXPRESS

Alors qu’on avait cru sa mort avec la création de Chaostar par Christos Antoniou, la formation grecque créée au début des années 1990 revient sur le devant de la scène pour asséner ce qui sera sans doute l’un des albums métal de l’année. Si on ne s’étonnera pas de la puissance des guitares aux frontières du death et du black metal, c’est avant tout l’orchestration qui impressionne. Interprétée par l’Orchestre Philharmonique de Prague, la richesse des arrangements accentue la force brute des compositions de Septicflesh qui joue de plus en plus avec les contrastes. Cet ensemble met alors en relief des portes ouvertes vers des mondes parallèles, obscurs, lieux de cauchemars où se côtoient dieux égyptiens, sumériens et créatures chtoniennes. La voix presque bestiale de Seth apparaît alors tel sombre prêcheur dans une paroisse en désolation. Le groupe en réalisant son album le plus noir et le plus lumineux, nous offre une pièce de maître !

 

Septicflesh - Communion
01. Lovecraft’s Death
02. Annubis
03. Communion
04. Babel’s Gate
05. We The Gods
06. Sunlight Moonlight
07. Persepolis
08. Sangreal
09. Narcissus

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Whatfor
Whatfor