7/10Seagull Strange - Better angels of our nature

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 17/05/2009
Notre verdict : 7/10 - Mouettes et chanson (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Better angels of our nature est un album inégal mais possède quelques superbes titres (Missing the point, Love and death, Love's sick disease) qui justifient l'achat.

Lundi 11 mai 2009. Un voile gris s'étend sur la France, une pluie fine tombe et trempe le sol. La campagne se pare des vertes couleurs du bocage anglais. Est-ce la conséquence de la sortie de Better angels of our nature, le premier album des Britanniques de Seagull Strange ? L'histoire de ces six Anglais pourrait être l'histoire de nombreux groupes qui ont eu la chance de signer sur un label. Ces étranges mouettes ont déjà commis un EP téléchargeable sur internet, Think happy thoughts, suivi d'un deuxième, Animals, sorti sur support physique en 2005. Avec leur premier album sorti en 2007 sur le label Shifty Disco, ils sortent deux singles et tournent au Royaume-Uni, font quelques sessions radio et des showcases.

When the seagulls follow the trawler...

Go élan, go !
Go élan, go !
Les influences de Seagull Strange semblent multiples et variées. Ainsi l'album s'ouvre sur The Clone Icarus avec une plage muette de plusieurs secondes avant qu'un son lointain ne commence à enfler et vienne meubler le vide sonore d'un rock douceâtre dont le refrain évoque un Iron Maiden qui aurait mis du miel sur son hard-rock. Mais c'est surtout le spectre de Brian Molko qui s'invite dans ce Better angels of nature. Sur Love's sick disease, le piano et surtout la voix rappellent que Placebo a été un groupe réellement génial et que Seagull Strange peuvent sans rougir être comparés à leurs glorieux aînés. De la même façon, la voix habitée de Missing the point, la batterie et la guitare ballottent l'auditeur au gré des flots où voguait le groupe. La métaphore océanique est particulièrement intéressante pour ce troisième titre puisque les guitares semblent vraiment s'enchaîner en vague et se briser sur les rochers coupants, laissant l'auditeur épuisé tandis que la mer se retire.

...it is because they think sardines will be thrown into the sea

Des visages, des figures
Des visages, des figures
Mais Seagull Strange va chercher ici et là les éléments qui soulignent l'énergie ou la beauté de leurs titres : un peu de reggae sur Girls with 7 fingers, un mélange de rock sudiste et bluesy sur La la la ley dont le refrain pourrait même être chanté par un Français, un soupçon de guitares saturées sur Adam vs Eve et surtout beaucoup d'énergie sur Run pig run, Adam vs Eve, Jack is back. Autant de chansons qui ne sont ni mauvaises, ni exceptionnelles, et qui restent de bons moments qui donnent la pêche. Seagull Strange glisse aussi plusieurs balades dans Better angels of nature de qualité inégale. Ainsi Love's sick disease ou It's a shame en marchant sur les plate-bandes de Placebo sont idéales pour une après-midi sous la pluie. Au contraire de Bittenty the quick qui peine à embarquer l'auditeur et apparaît donc comme le point faible de l'album. Heureusement ce titre est compensé qualitativement par la douce et triste Love and death. Certes elle peut sembler assez facile, voire pompeuse en abusant du côté larmoyant de la guitare et du violon. Il y a pourtant dans la voix une sensibilité et une fragilité qui magnifient la chanson et amènent l'auditeur au bord des larmes. Une voix qui restera longtemps dans la tête après It's a shame qui referme pour un temps la page Seagull Strange.

Better angels of our nature est un album peut-être un peu inégal mais qui possède quelques superbes titres (Missing the point, Love and death, Love's sick disease) qui justifient l'achat de l'album.

Seagull Strange - Missing the point

01. The clone Icarus
02. Girls with 7 fingers
03. Missing the point
04. Love's sick disease
05. La la la la ley
06. Bittenyto the quick
07. Jack is back
08. Love and death
09. Run pig run
10. Adam vs Eve
11. It's a shame

A découvrir
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Cradle of filth
Cradle of filth
Dido - No Angel
Dido - No Angel