5/10Scooter - The Stadium Techno Experience

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 27/10/2004
Notre verdict : 5/10 - The Stadium Techno Experience (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Après un We Bring The Noise! plein de promesses, on esperait de The Stadium Techno Experience qu'il marque le retour du Scooter de la belle époque (1994-1997). En effet, après une seconde compilation, Push The Beat For This Jam [The Second Chapter], composée d'un best of et d'inédits (dont on ne retiendra principalement que les titres Techno-Trance Loud and Clear et Am Fenster) et après un live plus qu'honorable (Encore, Live and Direct), on était en droit de croire que Scooter allait revenir en force.

A l'écoute du premier single Weekend!, une double reprise (!), d'une part du Strange World de Push pour le couplet et d'autre part du Weekend de Earth & Fire pour le refrain, on est plus que déçu. En effet, on a droit a une redite du titre inédit Nessaja, qui figurait à la fin du live Encore, avec des petites voix aigues accompagnées d'un breakbeat au refrain et des enchainements pas évidents entre les différentes parties. Le deuxième single, The Night, est aussi une reprise - cette fois du titre des années 80 de Valerie Dore - et donne aussi dans la pale copie sans intérêt de Nessaja avec le même schéma de construction (bien que ce soit malgré tout le meilleur titre des trois). Le troisième single, Maria (I Like It Loud), est encore une reprise - d'un titre de Marc acardipane, un des pioniers du Hardcore - et fait dans le Happy Hardcore sans énergie avec un refrain terriblement risible.
Le reste de The Techno Stadium Experience est composé de titres Hard-Tec répétitifs, ennuyeux et sans originalité (Liquid Is Liquid, A Little Bit Too Fast), d'un titre Electro-Techno manqué (Pulsar, que son bon break ne sauve pas), d'une potable piste Eurotrance un peu facile (Level One), de titres séduisants (Take A Break avec sa mélodie écossaise et son rythme Modern Talking, Like Hypa Said avec sa mélodie Eurotrance ravageuse et son break calme et Soul Train avec sa Hard-Techno voyageuse) et d'une redite - en moins bien - de How Much Is The Fish et d'Endless Summer avec des paroles inoubliables: "I say hi, you say hello, I say yes, You say no".

Sur The Stadium Techno Experience, Scooter ne marquait pas de points avec ses singles-reprises ni avec sa Techno sans originalité pour Clubs mais plutôt avec de rares titres Trance, qui s'en faire dans l'originalité, offraient une efficacité appréciable.
Bref, cet album nous confirmait que Scooter ne reviendrait probablement jamais au niveau des quatre premiers albums.

Pour les prochains albums de Scooter, on peut tout juste espérer deux-trois bons titres par album et deux-trois autres passables.

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Strokes (The) - Is This It
Strokes (The) - Is This It
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value