3.5/10Scooter - Sheffield

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 20/10/2004
Notre verdict : 3.5/10 - I'm Your Punisher (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Pour beaucoup, quand on dit Sheffield, on pense à la ville industrielle native du groupe Pulp. Mais pour beaucoup aussi, Sheffield est un des plus mauvais albums du groupe Scooter.

C'est simple, à part Don't Gimme The Funk (mélange de guitares saturées et saccadées, d'une mélodie joyeuse, des sons fétiches du groupe et d'un rythme très Modern Talking), I'm Your Pusher (sorte de mix de How Much Is The Fish? et FasterHarderScooter et probablement encore reprise d'un hymne écossais) et Summer Wine (reprise totalement inutile mais pas désagréable du magnifique titre de Lee Hazelwood avec Nancy Sinatra), Sheffield est une succession de titres Eurotrance et Hard-House pour Clubs où Scooter privilégie trop souvent les rythmes et mélodies basiques (Where Do We Go?, Space Cowboy et Cubic), les bruits et sons vulgaires (Sex Dwarf, Down To The Bone, Dusty Vinyl). De plus, Scooter fait une abominable et honteuse copie du titre Freestylers, des Freestylers, qui cartonnait à ce moment.

Aussi insipide que Back To The Heavyweight Jam, Sheffield semblait annoncer la quasi-mort de Scooter. Quelques titres, cependant, laissaient entrevoir une lueur d'espoir...

A découvrir
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Star Academy - Saison 1 : l'album
Star Academy - Saison 1 : l'album
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up