9/10Schwarz-Bart (Jacques) - Rise Above

/ Critique - écrit par ozsy, le 31/03/2010
Notre verdict : 9/10 - Dépasser (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

"... Très peu de saxophonistes combinent un équilibre entre le lyrisme pur et le funk sur lequel vous pouvez vous tenir... " -Me'Shell N'degeocello

Jacques Schwarz-Bart saxophoniste, producteur, chanteur nous gratifie d'un nouvel album jazz aux multiples influences. Rise Above est le cinquième d'une lignée très talentueuse. Ce monsieur dit « Brother jacques » est ce que l'on peut appeler le grand précurseur du jazz-ka qui marie tout ce que peut déjà apporté le jazz comme diversité à un genre musical de la Guadeloupe, j'ai nommé le Gwoka (principalement joué par des percussions). Cet album tire aussi son essence de la soul, du funk ou bien encore du groove, car cet artiste a toujours su bien s'entourer tout au long de sa carrière, afin d'améliorer son art (Giovanni Hidalgo, Erykah Badu, Eric Benet, Ari Hoenig, ou bien encore Angelo et Roy Hargrove, et tant d'autres ; tous de grands noms de ces différents genres musicaux). Il est accompagné pour cet album de la chanteuse américaine Stéphanie McKay, sa compagne dans la vie privée.

Genèse

Rise Above nous entraîne dans un tourbillon musical et vocal de rythmes variés et enivrants. Cet album résulte d'un condensé d'expériences depuis les années 2000. C'est au fur et à mesure du temps et de ses divers projets, en collaboration avec D'angelo ou Hargrove, ou bien encore de Brother Jacques Project (son bébé instrumental) et de sa rencontre avec celle qui deviendra son épouse, que Jacques bâtit son futur projet. L'association de ses compositions, jusque-là instrumentales, à la voix douce et groove de McKay, deviennent les piliers de ce CD. Et ce n'est que plus tard qu'il décide de rassembler toute cette énergie emmagasinée depuis dix ans dans ses créations, en s'entourant bien sûr d'artistes talentueux.

Un univers rayonnant

Le résultat est détonant, frais, énergique, coloré, rythmé et envoûtant. Ca fait pas mal de qualificatifs vous vous dites, mais le pire c'est que l'on en oublie. Cet album est comme un cocktail qui, après avoir rafraîchi, pétille et vous emmène dans un feu d'artifice de sensations comme des milliers de saveurs explosant dans votre bouche, où les influences créoles sont constantes (hé normal pour du jazz-ka) et fusionnent très bien dans un squelette aux saveurs d'un jazz groove talentueux. Busted, This one, I don't know et Abyss sont des morceaux à fort caractère, autour desquels s'entrecroisent des morceaux raffinés et enivrants. Nous ne parlerons pas de la parfaite construction, des arrangements ou bien encore de la technique incontestable de ces messieurs, cela serait faire offense à cet essaim de talents (ah bah si, on en a parlé). Chaque morceau de ce set réussi, est pensé dans une architecture et une construction complexe et réfléchie (très bien expliquée dans le petit livret de la galette). C'est réellement une agréable découverte pour les novices ou bien encore une confirmation, si l'en était besoin, pour les aficionados. Ce saxophoniste est pour sûr une référence et un élément incontournable du nu jazz, et c'est sans doute le petit joyau dans son domaine de ce premier trimestre. Ces dix titres sauront vous faire voyager et rêver.

 

Jacques Schwartz-Bart - Rise Above

01. Feel so free (4’33)
02. Rise above (5’26)
03. Forget regret (3’54)
04. Busted (4’10)
05. Rainbow (6’07)
06. This one (3’27)
07. I don’t Know (5’15)
08. Abyss (6’26)
09. That girl Steph (6’17)
10. Home (5’50)

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Phoenix - United
Phoenix - United
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value