7.5/10Running away, l'EP biarrot de The dedicated nothing

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 06/02/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Rien à déclarer (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Quatre titres et douze minutes, c'est juste le temps qu'il faut pour les 4 membres de The dedicated nothing pour nous emmener avec eux dans leur
Le rock est mort. Heureusement pas tout à fait.
pop-rock maîtrisé qui oscille entre le bon, le très bon et l'excellent. Love me girls tape justement dans des envolées rock des années 2000 à la croisée d'Interpol et des Arctic Monkeys avec juste ce qu'il faut de mélodie et de calme pour séduire l'oreille même si elle manque d'un peu d'originalité pour vraiment décoller. Refrain énergique et riff entêtant sont les deux éléments marquants de Here we are parfaitement ciselé dans cette veine pop-rock souvent galvaudée mais ici minutieusement exécutée. Et si Ain't got words nous semble un peu en deçà en manquant singulièrement d'âme, de profondeur et de folie malgré un final un poil plus sautillant, c'est sans doute pour mieux nous faire apprécier le somptueux Running away qui ouvre l'EP : une lourde basse qui ronfle en entrée et se mêle avec des guitares légèrement crépitantes avant de laisser la place à une voix typiquement british pop, une voix lancinante qui nous prend, nous emporte avec elle comme pouvait le faire celle de Ian Curtis de Joy Division. À lui seul ce titre vaut toutes les sombres pépites. Le genre de morceau que l'on aimerait voir continuer de longues heures.

Point fort : réussir à ressusciter l'âme de Ian Curtis sur un titre

Point faible : un certain manque de folie en fin d'EP

Sortie de l'album : mai 2013

En écoute, Running away

The dedicated nothing – Running away EP

01. Running away
02. Love me girls
03. Here we are
04. Ain't got words

A découvrir
A - Hi-Fi Serious
A - Hi-Fi Serious
Oasis
Oasis
Clawfinger - A Whole Lot of Nothing
Clawfinger - A Whole Lot of Nothing