7.5/10La Ruda Salska

/ Critique - écrit par Loic, le 10/06/2002
Notre verdict : 7.5/10 - C'est skarrément bien Passager du réel (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 11 réactions

La scène ska française est en pleine expansion depuis quelques années, notamment grâce à des groupes comme Marcel et son orchestre ou la Ruda Salska. Quand les premiers occupent le même créneau depuis leurs débuts, devenant ainsi la figure de proue de la musique festive, la Ruda Salska a pris le risque de décevoir ses fans en prenant un virage résolument rock avec son dernier album, passager du réel. Et ils réussirent l'exploit de satisfaire à la fois les inconditionnels de leur groupe, en gardant l'esprit des premiers albums, et ceux à qui le ska ne dit pas grand chose (j'en fais partie). Car cet album réussis l'alchimie improbable entre l'énergie positive et les cuivres de la musique festive, et les cotés revendicateurs et les guitares du rock, pour donnés des petites merveilles comme histoires improbables ou l'évolutionnaire, qui raviront les adaptes des deux styles. En écoutant cet album de la Ruda Salska, il vous arrivera de penser à la grande époque de la Mano Negra, même si leur musique n'a pas la diversité de ce groupe mythique et même si le charisme du chanteur n'a rien à voir avec celui du grand Manu Chao. Mais aucun groupe n'avait réussi à approcher d'aussi près la perfection de la Mano Negra.

Mais la musique de la Ruda Salska, malgré ses influences rock, aussi importantes soit elles, reste du ska. Si vous êtes allergique à ce style de musique, rien ne pourra vous faire aimer leur musique. Mais si vous êtes ouvert musicalement, il est fort probable que vous soyez agréablement surpris par ce groupe.

A découvrir
Ruda (La) - Dans la vapeur et le bruit
Ruda (La) - Dans la vapeur et le bruit
Mano Negra (La) et Manu Chao
Mano Negra (La) et Manu Chao
La Ruda : Odéon 10-14, mieux que du ska
La Ruda : Odéon 10-14, mieux que du ska