6.5/10Roultaboul et les Banaboo - L'important c'est l'essentiel

/ Critique - écrit par juro, le 05/06/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Roultaboul n'amasse pas mousse (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Du ska festif, en veux-tu, en voilà ! Avec leur investissement pour la fête, la dénonciation du 'beaufisme' à outrance et des mini sketches mettant en avant des personnalités tout droit sorties du troquet d'à côté, Roultaboul et les Banaboo
oeuvre dans la gaudriole et la non prise de tête. Mais cantonner le groupe à du ska reviendrait à leur coller une fausse étiquette car entre reggae, rock, zouk et autre courant musical aux couleurs exotiques, les montpelliérains offrent l'important. Et comme L'important c'est l'essentiel surtout quand ça compte pour du beurre, c'est quasiment toute une philosophie qui est mise en avant...

Multi ambiance, énergie débordante arrachant des sourires devant l'improbabilité de certains sketches dont les voix sont connus de tous. Jouant de cowboys, de binious bretons, de communistes désenchantés, d'extra-terrestres, de sous gradés militaires butés et tout autre forme de vie insensée à mettre en chanson, Roultaboul et les Banaboo évolue à la manière d'un groupe de ska traditionnel entre humour et instants de folie. Les textes ne sont évidemment pas du niveau de ceux de La Ruda, penchant plutôt Marcel et son Orchestre mais avec un second degré assumé et un certain détachement par rapport à l'ensemble. Car avec Roultaboul, « tu te mets un suppot et t'écoutes... ».

Après une intro intersidérale annonçant la couleur, les textes mettant en avant le côté festif s'enchaînent sans discontinuité (Le démon de la gigue, Bande de conos, Tout va bien, Votez BOF...). Des herbes partout annonce le pouvoir
magique d'herbes multifonctionnelles et s'impose comme le titre le plus probant de l'album avec le tolérant L'Europe. Les meilleurs textes se rapprochent plus de ceux de La Ruda avec On part tous ensemble et Du vent et du tonnerre. Musicalement, les sommets sont encore loin, les sudistes misent sur leurs textes portés par une voix jouant du rythme avec aisance mais assez quelconque. Des effets s'ajoutent un peu partout pour donner une contenance festive supplémentaire à l'album. Fait d'humour, de mauavsies esprit, de 'mal parlé', truffé de références à l'actualité, de purs instants de délires sortis de nulle part, de ronflements perpétuels... définition non exhaustive et surprenante par sa diversité.

Bien sûr, Roultaboul et les Banaboo est typiquement le genre de groupe à découvrir en live plutôt que sur un album peut-être pas assez représentatif de l'énergie dégagée lors d'un concert tellement il semble policé et propre. Les sketches tirent des sourires par instants tellement les voix semblent symptomatiques d'une réalité pas si éloignée. A prendre pour se détendre et se vider la tête comme un plaisir épicurien des plus simples. Et se détendre c'est important. Et essentiel. Et inversement. Et tout est dit.


Roultaboul et les Banaboo - L'important c'est l'essentiel surtout quand ça compte pour du beurre

01. Intro soucoupe
02. Le démon de la gigue
03. Des herbes partout
04. Western gardian (intro)
05. Bande de conos
06. Tout va bien
07. L'impressario (sketche)
08. L'amour c'est réciproque
09. A la campagne
10. Votez B.O.F
11. Réunion de crise (sketche)
12. L'Europe
13. Vodka et perestroïka
14. Souk ou zouk (sketche)
15. Qui dort dîne
16. On part tous ensemble
17. Du vent et du tonnerre
18. Parlons bien
19. L'impressario (sketche)
20. Rien à chier
21. Que le cul te pêles

A découvrir
La Ruda Salska
La Ruda Salska
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Adrénaline
Merzhin - Adrénaline