6/10Rose (Charline) - A genoux

/ Critique - écrit par juro, le 01/08/2007
Notre verdict : 6/10 - Priez pour elle (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une interprète Belge bien entourée mais manquant d'un certain punch.

Ancienne comédienne et vedette de la petite lucarne Belge, Charline Rose s’offre son deuxième album, entourée de noms pouvant créer le buzz autour d’elles comme Christophe Miossec, Joey Burns (Calexico) ou Brian Molko (Placebo). Mais qui se cache derrière Charline Rose ? Une interprète de chanson française et de rock susurrant plutôt que chantant. A genoux débarque en France avec une belle côte de popularité de l’autre côté de la frontière…

1413113599_l_250
Charline Rose
Son phrasé susurré rappelle celui de Bless, un semblant poétique supplémentaire au détriment d’une puissance vocale manquante. Un certain charme se dégage immédiatement de son interprétation. Il manque toutefois une variété et un punch évident pour capter l’attention d’un bout à l’autre de l’album. Difficile de rentrer dedans complètement, la lenteur de plusieurs titres laissant à désirer. Les textes de Jacques Duvall sonnent aux oreilles avec détermination dans des registres comme la rupture, la mort ou l’amour inconditionnel des compositions épurées en instrumentation.

L’intro doucereuse, voire soporifique de Il y a des femmes qui savent ou son égocentrisme appauvrie sur le maigre rock de Charline chérie ne doivent pas cacher ces qualités d’interprète comme sur l’excellent Que ça ne te mette pas de mauvaise humeur, exercice de style parlé surprenant et étonnant où l’influence de Calexico a certainement joué. Après avoir écrit pour Valérie Leulliot, Christophe Miossec se fait cette fois-ci présent aux côtés de Charline Rose (De toute manière). L’apport du breton se fait ressentir en très peu de temps, imposant sa voix cassée à côté de celle d’une interprète revigorée pour un des meilleurs titres de l’album. Les touchants Bye bye ou Au moindre d’entre nous apportent une intensité dont manque les nombreux autres titres. La reprise minimaliste de Protège-moi laisse un peu sur sa faim malgré le cover intéressant de l’interprète original alors que celle de Pete Seeger ne convainc pas pleinement (Où vont les fleurs).

Charline Rose ne parvient pas à charmer durablement. Touchante dans son interprétation, il manque tout de même beaucoup à la Belge pour prétendre à plus. Son registre reste confiné dans le murmure incessant, presque une mauvaise habitude minimaliste…

A découvrir
Miossec
Miossec
Cradle of filth
Cradle of filth
De Palmas - Marcher dans le sable
De Palmas - Marcher dans le sable