8/10Red Hot Chili Peppers

/ Critique - écrit par Filipe, le 04/10/2002
Notre verdict : 8/10 - Incontournable (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 11 réactions

Incontournable

A la fin des années 70, Anthony Kiedis et Michael 'Flea' Balzary se connaissaient déjà. Ils faisaient partie des Anthym. Un groupe dans lequel s'illustrait également un certain Hillel Slovak.Une poignée d'années plus tard, ils s'entouraient de Jack Sherman et de Cliff Martinez et devenaient les Red Hot Chili Peppers. Ils enregistraient leur premier album. Le rock qu'ils produisent est des plus déjantés, un rock qui s'inspire à la fois du funk et du punk. Leurs deuxième et troisième albums passent un peu inaperçus, surtout le troisième. Mais sur scène, ils assurent le spectacle en n'hésitant pas à se peinturlurer le visage, à se dévêtir presque intégralement et à faire monter les jeunes filles du premier rang auprès d'eux -ce qui leur vaudra d'ailleurs quelques soucis-. En 1988, Hillel disparaît, terrassé par l'héroïne. Cette tragédie disloque le groupe.

Mais Anthony et Flea ne vivent que pour la musique et le succès qu'ils avaient, qui était visible lors de leurs concerts, n'était pas si mitigé. Mother's Milk, leur quatrième album, est dédié à Hillel. Blood Sugar Sex Magik, souvent présenté comme l'album charnière, doit sa réussite à la fantastique mélodie de Under The Bridge et si les titres de One Hot Minute sont jugés un peu plus sombres qu'à l'accoutumée par le public, ceux du merveilleux Californication reflètent la bonne humeur qui règne désormais au sein du groupe. Les habitudes ont changé. Les Red Hot ne sont déjà plus trop les mêmes.

Et aujourd'hui, By The Way. Le huitième album des Red Hot. John Frusciante, le grand guitariste de New York qui avait quitté le groupe en 1992, est revenu. Et l'album est à nouveau une réussite. Sans conteste, il est dans la lignée de son prédécesseur. Le rock des Red Hot s'est adouci, le groupe s'est assagi. Un peu assagi. Le résultat est un album plus mature, ce qui n'empêche pas de pouvoir profiter de quelques bons moments de parfaite fantaisie californienne. Throw Away your Television en est un exemple. Et que dire du superbe Minor Thing et du si romantique Tear? Cabron -comme son nom l'indique forcément- s'inspire même des rythmes latinos. Et je ne vous parlerai pas du premier de tous ces morceaux, qui est actuellement over-diffusé sur nos ondes... By The Way.

By The Way est avec Californication, l'album d'une renaissance. L'album de toutes les remises en question. Les Red Hot n'ont jamais produit de rock aussi puissant. Ils n'ont jamais voulu dire autant de choses. Ils n'ont jamais su se distinguer de cette manière. Ils ne nous ont jamais autant ému et affecté.

Incontournable pour les fans, incontournable pour les autres.

A découvrir
La kitscherie du vendredi #8 : True Men Don't Kill Coyotes
La kitscherie du vendredi #8 : True Men Don't Kill Coyotes
I'm With You, le nouvel album des Red Hot Chili Peppers pas si nouveau que ça
I'm With You, le nouvel album des Red Hot Chili Peppers pas si nouveau que ça
Red Hot Chili Peppers - Stadium Arcadium
Red Hot Chili Peppers - Stadium Arcadium