Recap musique 2013 : janvier à mars

/ Article - écrit par nazonfly (), le 24/12/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - laisser un commentaire

C'est parti pour un petit récap de l'année musicale 2013 vue par Krinein. Aujourd'hui première partie : janvier, février et mars.

Janvier

ClarikaLa tournure des choses : 6.5/10

Avec la tournure des choses, Clarika officie dans un registre chanson française-rock finalement très classique : l'album s'écoute donc sans déplaisir mais sans non plus sauter au plafond. Quelques titres se détachent quand même comme l'entraînante Oualou (même si les paroles humhum), la nawakienne Robbie (une chanson sur Robbie Williams, fallait le faire!) ou Et même si grise et triste comme un mois de janvier.

The Buffalos - Full of silence and fury : 9/10

En règle générale, les bovidés qu'on nomme en anglais buffalo ne font pas dans la dentelle. Ainsi l'image que l'on a du bison est plus celle d'un animal prêt à charger au moindre signal que celle d'un paisible herbivore. Mais ici c'est la liberté qui retentit comme le maître mot de cet album qui, imposant sans être pachydermique, ne se cantonne pas à un seul type de musique, un seul type de voix mais explose au contraire les murs artificiels bâtis entre les différents styles de rock. Pour notre plus grand bonheur.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/uppercut-full-of-silence-and-fury-the-buffalos/

VinchaMa chance : 6/10

Après un début plutôt poussif en mode rap et jazz manouche, cet EP prend son envol avec Les mains de mon ami(e) où un duo garçon/fille amène un peu de douceur et de mélodie à un ensemble qui en manque et Toto qui nous narre l'histoire d'un mytho sur fond de violons bien foutus.

La Gale La gale : 8/10

La Gale de La Gale est sans doute l'un des albums que je regrette le plus de ne pas avoir pris le temps de critiquer. Sur une musique franchement electro, la rappeuse lance avec hargne ses paroles engagées et rappelle évidemement par bien des aspects Casey. Place au carnage, place au carnage !

Le clip du mois : Comptez vos morts de La Gale

Février

La fanfare en pétardLe monde est curieux : 6/10

La fanfare en pétard fait partie de ces groupes de hip-hop qui ont quelque chose de spécial en apportant à leur flow une musique intéressante car plutôt jazzy, à la limite du dub, et portée par une trompette omniprésente. Personnellement c'est loin d'être ma tasse de thé mais reconnaissons-leur une réelle qualité musicale.

Alex ToucourtMémoire d'un éléphant rose : 6.5/10

Mémoire d'éléphant rose d'Alex Toucourt fait partie de ces albums de chanson française comme on en voit des dizaines par an. Une musique classique, parfois très cool, parfois un peu plus énervée et une écriture plutôt bien foutue avec les bons titres comme Chienne de vie sur la vie d'un grand-père. Là encore rien que du classique, on dirait qu'on a déjà entendu ce morceau 10 fois.

Screaming MaldiniScreaming Maldini : 7.5/10

Cet album, j'ai beau le retourner dans tous les sens, je n'arrive pas à y trouver une porte d'entrée. En tout cas pour une critique même de quelques mots. Le pop-rock enjoué et motivé de Screaming Maldini est un bonheur pour les oreilles, un bonheur assez difficile à décrire finalement.

Crashed - Who we are : 6.5/10

Genre t'as 15 ans. Genre t'aimerais bien pécho. Genre en faisant de la musique. Genre tu fais quoi ? De la bourrée auvergnante ou bien du punk-rock sympathique, histoire d'envoyer un peu la sauce mais quand même pas trop quand tu répètes dans le garage de tes parents. Six titres qui ne révolutionneront rien mais, comme ils le disent eux-même, six titres pour « combattre la morosité, la lassitude et la haine qui mangent notre société actuelle. » Parfois on n'a pas envie d'en demander plus.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/crashed-who-we-are-punk-californien-paris/

The blackoutStart the party : 6/10

Attention prenez votre respiration. C'est parti pour 37 minutes de hardcore qui sait ménager la chèvre et le chou en ne cédant pas la mélodie et le chant à la vitesse et aux hurlements. Du coup on est un peu assis le cul entre deux chaises et l'on s'ennuie parfois ferme (Keep singing).

The Sophia Lorenians - Jogging musique : 5/10

Jogging musique des Sophia Lorenians oscille entre le bon et le franchement désagréable. Chacun se fera son opinion, la nôtre est toute faite ! Même s'ils étaient en lice pour le Talent Europe 1.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/the-sophia-lorenians-jogging-musique/

Sallie ford - Untamed beast : 7.5/10

Malgré quelques écueils musicaux qui ne sont pas rédhibitoires à jeter une oreille (voire plus) sur Untamed beast, l'ensemble est de bien bonne facture. Et sans doute au dessus des ¾ de la musique actuelle.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/sallie-ford-est-retour-untamed-beast/

Elektric GeïshaArt of K : 9/10

Un nom qui titille l'imagination, un titre qui intrigue, une liste de titres à faire saliver et une pochette bourrée de références aux films de genre japonais et à l'hojōjutsu, Art of K. d'Elektric geïsha nous promettait un univers complètement barré. Si vous aimez les rencontres improbables, jetez une oreille sur Elektric geïsha !

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/elektric-geisha-art-of-k-20643.html

Daily BreadIterum : 8/10

L'album comme, du reste, l'excellente chanson éponyme, est vraiment un modèle de croisement entre ce qui se fait de plus dansant sur trois décennies sans oublier d'enrober le tout dans une pop effficace (Loverst).

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/iterum-daily-bread-croisement-modele-trois-dernieres-decennies/

The dedicated nothingRunning away : 7.5/10

Quatre titres et douze minutes, c'est juste le temps qu'il faut aux 4 membres de The dedicated nothing pour nous emmener avec eux dans leur pop-rock maîtrisé qui oscille entre le bon, le très bon et l'excellent à la croisée d'Interpol et des Arctics monkeys.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/running-away-ep-biarrot-the-dedicated-nothing/

DùnndottaCosmibility : 7.5/10

Avec Cosmibility, Dùnndotta, duo composé de l'extra-terrestre Codigula et de son cosmonaute de compagnon Shmendrikson, nous promettait un electro-rock arty enregistré depuis l'espace. Autant dire que Cosmibility aurait pu verser dans une branlette musicale vaine. Heureusement il n'en est rien puisque l'album visite presque autant d'univers musicaux qu'il y a de planètes dans le système solaire. Ou de titres dans l'album.

http://musique.krinein.com/dunndotta-cosmibility-direct-depuis-espace/

Le clip du mois : Running away de The dedicated nothing

Mars

DuelVertiges #2 : 7/10

Ce Vertiges #2, plus classique, que le premier opus est un 4 titres de bonne facture, d'un pop-rock doux et caressant avec juste ce qu'il faut d'énergie pour taper du pied. Mention bien.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/duel-retour-vertiges-2/

Jules et le vilain orchestreLe sale gosse : 7.5/10

« Hey, est-ce qu'il est sympa Jean-Jacques ? » sera bien certainement la phrase à retenir de cet intéressant album en mode chanson française avec quelques beaux morceaux comme l'hilarant Le dimanche pascal ou Jean-Jacques. Musicalement l'album reste varié et entraînant. Bref mention bien pour l'ami Jules.

Compact disk dummiesMess with us : 7.5/10

Petite pépite electro-pop ornée d'une sublime pochette de fin de fête, Mess with us a cette couleur surannée des jouets de notre enfance, cette mélancolie insidieuse qui ne peut que nous emmener avec elle dans son monde aux longues nappes de synthé (What you want), aux rythmes bruitistes (The reeling) ou carrément martiaux (F.E.E.R.S.)

Arman MéliésIV : 9/10

Une simple guitare suivie par un synthé en arrière plan qui distille savamment ses nappes éthérées. Et une belle voix légèrement grave se pose dans un calme olympien sur l'évanescente fragilité d'une musique précieuse et délicate. Il y a quelque chose qui se dégage de ce IV, quatrième opus d'Arman Méliès. Comme une rencontre inédite entre une electro indéfinissable bien que délicieusement planante et un chant en français qui bizarrement ne dépare pas.

La critique sur Krinein : http://musique.krinein.com/arman-melies-iv-sans-licence/

Le clip du mois : Mon plus bel incendie de Arman Méliès

PS : vignette illustrant l'article sous Licence Creative Commons Paternité issue du Flickr de rs-foto.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites