9/10Masoch de Puts Marie, un EP qui fait du bien

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 16/05/2015
Notre verdict : 9/10 - Faudrait être maso pour ne pas l'écouter (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

En tournée dans toute la France la semaine prochaine et en festival cet été, Puts Marie est un groupe avec lequel il faut sans doute compter. La preuve avec ce 6 titres.

Attention, album/EP incontournable en même temps qu'inclassable. Seulement 6 morceaux forment l'ossature de ce Masoch qui semble bien loin du plaisir recherché dans la douleur porté par son titre. Masoch c'est 29 minutes d'un plaisir sans violence et surtout sans limite.

A quantum of sun entr'ouvre ainsi la boîte de Pandore et laisse s'échapper une voix grave, mélancolique incroyablement magnétique, une guitare éthérée et un orgue léger. Brutalement la boîte s'ouvre aux quatre vents sous les assauts d'une guitare qui s'alourdit, la voix s'envole et donne une texture angélique à ce titre d'une lourdeur magnifique. Mais la beauté de ce premier titre n'est rien à côté de Pornstar qui le suit. Impossible à décrire puisque mixant pop, orgue de messe, rap, funk, que sais-je encore, ce morceau parvient à toucher notre cœur comme rarement.


DR.

Comparé à l'ouverture à deux coups, les quatre autres morceaux paraissent presque fades. Il n'en est pourtant rien : la lamentation gospel de Obituaries remue profondément les tripes sous les attaques d'un piano parfait et de cette voix qui parvient à directement exciter notre fibre sentimental. Sans attendre la perfection, Lost soul atteint le Graal ultime du refrain ciselé à merveille et se permet même une envolée à la fois sombre et lumineuse, histoire de montrer qui est le maître. Même The bathhouse qui ne débute pas sous les meilleurs auspices parvient à passer un cap au bout de deux petites minutes en retournant une nouvelle fois sur ces territoires mélancotristes qui vont si bien au groupe. Et, comme pour clore le sujet, All yours am I enfonce le clou avec brio dans ce même mélange de guitares abrasives et échevelées et de chant plaintif qui prend l'auditeur et le retourne dans tous les sens avant de le laisser pantelant, épuisé.

Rien ne pouvait nous laisser attendre la claque subie après l'écoute de ce Masoch. Finalement il est peut-être là le lien masochiste : la claque est belle et bien présente, et le plaisir incroyable. On attend de pied ferme le set de Puts Marie aux Eurockéennes en juillet prochain et dans le reste des festivals français bien sûr !

Point fort : les 6 titres

Point faible : les titres qui n'y sont pas

La critique en 140 caractères : ouvrir la boîte de Pandore, n'y trouver aucun espoir

L'extrait : Pornstar

Puts Marie – Masoch

01. A quantum of sun
02. Pornstar
03. Obituaries
04. The bathhouse
05. Lost soul
06. All yours am I

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites