8.5/10Prévert et Nevchehirlian - Le soleil brille (pour tout le monde ?)

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 10/11/2011
Notre verdict : 8.5/10 - Rayon de soleil (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Avec Monde nouveau monde ancien, Nevchehirlian avait été l'une de nos révélations de l'année 2009. L'artiste au nom imprononçable nous avait alors charmé par son verbe poétique et puissant comme par sa musique teintée de rock expérimental. Le voici de retour avec un nouvel album Le soleil brille pour tout le monde ? (le point d'interrogation est ici d'une importance cruciale). La genèse de cet album se situe en 2008 quand Frédéric Nevchehirlian adapte un poème de Prévert pour un documentaire sur ce monument de la poésie française. De fil en aiguille, voilà donc le musicien embarqué dans le projet fou de faire un album avec les textes de Prévert. Rien que ça.

 

De Prévert que connaît réellement le Français moyen (dont votre serviteur est la représentation la plus moyenne) ? Un poème ou deux, durement appris sur les bancs de l'école et plus facilement oublié. Ce fameux inventaire qui est passé dans la langue courante. Peut-être aussi pour les plus cinéphiles, ses dialogues pour de grands films des années 30 (Drôle de drame, Le quai des brumes, Les enfants du paradis). Ou sans doute son travail musical avec Joseph Kosma, notamment sur Les feuilles mortes chanté par Yves Montand. Oui nous vous parlons d'un temps que les moins de 20 ans... Justement il est temps de rattraper notre retard avec Le soleil brille pour tout le monde ? et de redécouvrir Prévert.

Prévert...

Prévert surréaliste (Confession publique), Prévert poète maudit (Maintenant j'ai grandi), Prévert romantique célébrant l'amour déçu d'une jouvencelle bernée
Rouge
par un roi à l'esprit volage (Attendez-moi sous l'orme) ou Prévert soldat écrivant une missive à sa belle (Lettre à Janine). Prévert engagé, défenseur des droits du prolétariat, communiste : « Vous n'empêcherez pas le drapeau rouge de flotter », chante-t-il sous la voix de Nevchehirlian dans Travailleurs, attention. Prévert critique violent de la société (Il ne faut pas rire avec ces gens-là tentant de montrer que le rire du travailleur et du bourgeois est bien différent), Prévert méprisant des grands patrons lointains des préoccupations de ses ouvriers (Citroën que l'on peut sans problème rattacher à notre époque). Mais aussi Prévert triste observateur de l'absurdité de la vie (Familiale)... Pour Prévert, le soleil ne brille décidément pas de la même façon pour tout le monde : de là on comprend plus facilement le point d'interrogation qui orne cet album magnifique en partie grâce aux textes du poète.

et Nevchehirlian

Le tour de force de Nevchehirlian est de savoir reléguer au second plan sa
Nevchehirlian
musique pour mettre en lumière les textes de Prévert. Pourtant, en écoutant, écoutant et écoutant encore l'album, on se rend petit à petit compte de la qualité de la musique qui colle souvent parfaitement aux thèmes développés par Prévert. Attendez-moi sous l'orme est bien rythmée, entraînante et sympathique et laisse ensuite sa place à la langueur triste de La lettre à Janine, agrémentée cependant d'un battement martial rappelant inévitablement la guerre en marche. Le re-liftier ne s'appuie sur aucun texte de Prévert et laisse donc les rênes à la musique, excellente au demeurant, de Nevchehirlian tandis qu'à l'opposé c'est le musicien qui s'efface complètement derrière le chanteur/slammeur dans Familiale. Car il faut aussi noter que la voix de Nevchehirlian sait jouer avec les textes, appuyant ici, murmurant là pour créer une alchimie parfaite entre le poète d'hier et celui d'aujourd'hui.

Moins immédiat que Monde nouveau monde ancien, Le soleil brille pour tout le monde ? est tout de même une belle réussite de Nevchehirlian qui permet de faire (re)découvrir Prévert. S'il continue dans cette voie, nul doute que Nevchehirlian saura compter dans l'avenir musical français.

 

Prévert et Nevchehirlian – Le soleil brille pour tout le monde ?

01. Attendez-moi sous l'orme
02. La lettre à Janine
03. Marche ou crève
04. Travailleurs, attention
05. Il ne faut pas rire avec ces gens-là
06. Citroën
07. Le soleil brille pour tout le monde
08. Le cancre
09. Confession publique
10. Familiale
11. Le re-liftier
12. Maintenant j'ai grandi
13. ________


A découvrir
Strokes (The) - Is This It
Strokes (The) - Is This It
Alizée - Mes courants électriques
Alizée - Mes courants électriques
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX