6/10Playground - What's Your Game

/ Critique - écrit par Filipe, le 08/10/2004
Notre verdict : 6/10 - Fate 4 Fame (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Jimi Hendrix, Bob Dylan, Radiohead, les Rolling Stones, les Beach Boys, les Beatles, Grateful Dead. La plupart de leurs rengaines leur ont été inspirées par cet assortiment d'artistes, ayant aussi bien bercé leur enfance que la mienne. Pour certains, ils sont un groupe d'acharnés. D'autres consentent à les qualifier d'imprévisibles, se risquant parfois à employer le terme de désinvoltes à leur égard. D'autres encore leur octroient des épithètes, que je devine peu gratifiants : vantards ou prétentieux, ai-je lu ici où là. En un rien de temps de carrière, ils seraient ainsi parvenus à en agacer plus d'un. Qu'importe. Les chroniqueurs de rock ne sont-ils pas des gens incapables d'écrire, interrogeant des gens incapables de parler, pour des gens incapables de lire ? (Frank Zappa)

Ensemble, Firouz Farman, Dino Trifunovic, Philippe Deshaies et Marc Chavanis distillent un rock résolument rétro, injecté de-ci de-là d'inflexions plus modernes. Leur premier album fait la part belle aux clichés du rock, entre ses beaux couplets (Higher, Rollercoaster), ses fractions calibrées (1994, London Fiction) et ses passages plus enivrés, où chaque note se fait plus percutante que la précédente (Hippie Song). On regrettera que ces instants de folie se fassent un peu attendre et que ces quatre vauriens ne fassent pas preuve d'un peu plus de désinvolture, instruments en main. Sporadiquement, l'écriture n'est qu'accessoire, leurs refrains étant excessivement repris.

Enregistré en compagnie de Daniel Presley (Breeders, Faith No More) et produit par Dimitri Tikovoi (Trash Palace, Placebo), What's Your Game n'est que le tout premier album du groupe Playground. Tel le King en personne, s'essayant au blues à travers son célèbre That's Allright Mama, ils ont le mérite de s'être prêtés au mélange des genres musicaux. Le Funk rock. Le Blues rock. L'Indie pop. Le Punk rock. A eux de se triturer les méninges, de varier leurs efforts en terme de composition et de faire en sorte que leurs airs soient joués en France, voire qu'ils s'exportent au-delà de nos propres frontières géopolitiques (www.playgroundrocks.com). Foncièrement, ces ixièmes enfants terribles du rock ne sont pas trop mal partis. Leur vision du rock se distingue de la scène française actuelle. Un jour ou l'autre, leur crise d'adolescence ne sera plus pour eux qu'un vague souvenir, parmi tant d'autres.

01 - Performer
02 - Blow
03 - 1994
04 - London Fiction
05 - Fate 4 Fame
06 - Rollercoaster
07 - Starlight Drive
08 - Raygun On
09 - Higher
10 - Hippie Song

A découvrir
Alpha Jet - Interview
Alpha Jet - Interview
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Alpha Jet - Luxe Out
Alpha Jet - Luxe Out