9/10Pink Martini - Hang on Little Tomato

/ Critique - écrit par Filipe, le 13/04/2005
Notre verdict : 9/10 - L'évasion, le rêve. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Influences brésiliennes ou afro-cubaines, bossa nova, salsa, calypso et rumba, musiques de chambre et airs de cabaret. En « back office », les compositions de Thomas Lauderdale prévoient les interventions de pianos, percussions, trompettes, violons, trombones, basses, tambours et autres instruments, tous plus excentriques les uns que les autres. En « front office », China Forbes se distingue aussi bien en anglais qu'en italien, en français, en croate, en espagnol ou en japonais, la diversité des instruments s'accordant en tout point à cet enchevêtrement de variantes linguistiques. Que dis-je, puisque à mon sens, cette harmonie sans faille justifie pleinement leur nouvelle notoriété. Face à un tel engouement, une telle sincérité, un tel don de soi-même de leur part, mes membres en tremblent encore de toutes parts. Il est tout à fait légitime de se sentir insignifiant face à de tels virtuoses et de telles virtuosités. Ceux-là honorent l'immatériel avec éloquence, s'en remettant à leurs facultés d'émotion, d'imagination, d'intuition et d'inspiration. On en arriverait presque à remettre en cause nos propres facultés. Qu'en est-il des nôtres ? Quel usage en fait-on de nos jours ? De quelle manière enrichissent-elles notre quotidien ? Malheureux peut être l'homme, mais heureux l'artiste que le coeur déchire.

Favorables à la diversité culturelle, ces musiciens le démontrent sans crainte en s'inspirant de courants plus ou moins proches de leurs origines musicales. Via ce simple petit objet, à la fois dépourvu d'odeur et de saveur, mais qui se distingue de tout autre fac-similé par sa seule estampille Hang On Little Tomato, ils peuvent se targuer d'avoir su unir les cultures de ce monde, si différentes puissent-elles sembler aux yeux du nôtre. Ceux-là ont su privilégier la culture des Hommes à celle de leurs Nations. Ceux-là ont su exploiter les richesses de son langage, ceci en quête de ce concept qui fit vivre tant de poètes ou de romanciers, tant de compositeurs ou de cinéastes : entendez les beautés de ce monde, que Baudelaire jugeait en son temps impossibles à côtoyer sous leur forme idéale. Ceux-là figurent désormais parmi mes artistes de légende. Admirable journée, en effet, que celle où je fus amené à découvrir l'existence de ces poètes modernes et m'imprégner de leur véritable savoir faire musical, tout en prenant conscience de choses et d'autres, qui me semblent à présent toutes plus évidentes les unes que les autres. Car il est un superbe pays dont les horizons sont indissociables malgré leurs dissimilitudes. Un pays que le miracle de la nature inonde de richesses, d'effluves, de fleurs miraculeuses et de rêves. Un pays où le désordre, la turbulence, l'honnêteté et l'opulence coexistent, encore et toujours. Un pays où tout passe, le temps, les gens, les sentiments. Un pays où s'attarder est un privilège mais où personne ne semble véritablement s'en soucier. Chaque instant de vie nous offre de l'admirer. Il n'y a pas un millimètre de ce pays qui ne soit savoureux et dont il ne faille s'enivrer. Les grandes choses s'y accomplissent sous l'égide de passions. Ces artistes-là en sont garants. Hang On Little Tomato est un album de rêve, une ode à la vie, un vaste rappel à l'ordre... Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise...


01. Let'S Never Stop Falling In Love
02. Anna (El Negro Zumbon)
03. Hang On Little Tomato
04. The Gardens Of Sampson & Beasley
05. Véronique
06. Dansez-Vous
07. Lilly
08. Autrefois
09. U Plavu Zoru
10. Clémentine
11. Una Notte A Napoli
12. Kikuchiyo To Mohshimasu
13. Aspettami
14. Song Of The Black Swan

A découvrir
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it