7/10Pink Grease - This is for Real

/ Critique - écrit par Filipe, le 25/07/2004
Notre verdict : 7/10 - Superfool!!!!!!! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La musique rock est devenue, au même titre que n'importe quel autre produit culturel "grand public", une musique conventionnelle, promue et sous-traitée par une poignée de géants institutionnels. Même s'il n'y a pas non plus complètement échappé, le mouvement punk rock semble faire figure d'exception à la politique de récupération et de marchandisage du rock'n'roll traditionnel.

Frustration et ennui sont les pères du groupe Pink Grease. Originaires de Sheffield, berceau d'une kyrielle de célébrités anglo-saxonnes, telles que Joe Cocker, the Cabs, the Human League, ABC, Pulp ou Def Leppard, les membres du groupe partagent un même sentiment d'indifférence à l'égard des artistes peuplant l'actuelle scène musicale. Parce qu'il faut bien admettre qu'aujourd'hui, les vignettes affublées du prix de vente des albums recouvrent un peu trop souvent les intitulés des morceaux, qui s'y trouvent consignés. Les Pink Grease n'hésitent pas à qualifier de soporifiques ou de rébarbatives les performances scéniques auxquelles ils assistent de temps à autre. Mandataires des générations Sex Pistols et Stooges, témoins des prémices d'un renouveau de la sphère punk rock, conduit par une guilde d'indomptables, parmi lesquels les Good Charlotte et les Sum 41, ils aspirent eux aussi à la célébrité mais n'ont que leur talent pour eux.

Leurs toutes premières répétitions sont franchement chaotiques, ce qui n'est pas sans conséquence sur leurs premières apparitions en public. Ils n'hésiteront pas à se dévêtir ou à échanger leurs places avec le public, tout en proférant à l'air libre de joyeuses inepties. Leurs ballades éculées empruntent beaucoup aux discussions de jouvenceaux puisqu'il y est question de rencontres fortuites, de sexe, de relations sans lendemain, de suicide, de mort. Leurs paroles sont orientées vers ces crises d'angoisse auxquelles semblent quotidiennement astreints les jeunes d'aujourd'hui. C'est à New York que le groupe enregistre son premier album (All Over You) et les titres Manhattan on fire / Working all day, Soul Paco et Shake. Leur DVD The Nasty Show fait état de leurs frasques scéniques et des lourdes dépenses énergétiques ayant caractérisé chacune de leurs apparitions. Fraîchement estampillé par Labels, leur second album This is for real est sorti le 15 juin 2004.

Abrasif. Acariâtre. Enjoué. Disparate. Alarmiste. Mature. Imprévisible. Réfléchi. Subversif. Revêche. Frivole. Impétueux. Une douzaine de titres tous plus frénétiques les uns que les autres, amorcés pour être achevés sans coup férir. Le rythme, extrêmement soutenu, laisse place à un amoncellement de sonorités et d'accords, que l'on ne recense pas habituellement pour ce genre de réalisation. On y perçoit quelque influence électro et des intonations de disco au détour de certaines portées de notes. Ce deuxième album n'est pas aussi distordu et assourdissant que le vécu du groupe ne le laissait entendre. Pour cette raison, certains se hasarderaient peut-être à le qualifier d'album de la maturité, malgré la jeunesse apparente et donc la relative inexpérience de ses six géniteurs. Certains leur reprochent de ne pas avoir poursuivi leurs efforts en suivant ce qu'ils promettaient de devenir : un véritable groupe de punk rock, répondant à ce que cette noble distinction suggère de plus désinvolte d'après eux.

Pour ma part, je vais au-devant de ces détracteurs et choisis de transmettre ici un avis positif à propos de ce groupe, réunion de marginaux, d'idiots, d'artistes underground dont tout le monde se moque et se moquera toujours, et de ce deuxième album, que je considère aussi séduisant que prometteur. L'expérience de son écoute s'est révélée plus plaisante qu'incommode, pour une personne que ce genre de musique indiffère de temps à autre. Le titre Superfool s'avère particulièrement jouissif, si je puis m'exprimer ainsi.


01 - Remember Forever
02 - Fever
03 - 2000 Degrees
04 - Emotional Retard
05 - Wind Up Bird
06 - Peaches
07 - Nasty Show
08 - Superfool
09 - Party Live
10 - Love Tragedy
11 - High Strung Chironi
12 - Into My Heart

A découvrir
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Stereotypical Working Class - Interview
Stereotypical Working Class - Interview