7.5/10La Phaze - Fin de cycle

/ Critique - écrit par juro, le 05/06/2005
Notre verdict : 7.5/10 - Fin de cycle pour une nouvelle phaze (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Nouvel album d'une série qui commence à faire son trou après quelques bons débuts en maxi, Fin de cycle n'est pourtant pas le crépuscule de La Phaze, c'est une renaissance. Après avoir changé de maison de disques, voilà les trois compères de retour avec l'envie toujours aussi forte de tout casser. Fin de cycle est somme toute sympathique en présentant plusieurs facettes avec des morceaux dub possédant une rythmique festive et à l'inverse quelques morceaux engagés, le tout servi sur un déluge mélodique qui fait indubitablement « bouger le body ». Le trio angevin veut mettre le feu à tout le bois et c'est plutôt bien parti ! A travers un étonnant mélange de voix ragga et de revendications fortement imprégnées du style punk sur un rythme ultra rapide, principe de la jungle music pour un croisement des genres qui débouche sur une nouvelle appellation : le pungle style qui n'est en fait qu'un prétexte à nommer un son d'une richesse im-pres-sion-nante qui fait parfois penser à du Sergent Garcia surboosté.

« Tous, tous, parés pour un nouveau défi... »

Evidemment, dub fait immédiatement référence à Asian Dub Foundation mais en dépassant le cadre de la simple comparaison, on se rend rapidement compte que le champ d'inventivité et de création de La Phaze dépasse ce cadre qui n'est que la base de sa compétence musicale avec entre autres le caractère punk de l'ensemble, des samplers de free jazz excellentissimes, une omniprésence rock avec d'énoooooormes drum'n'bass sans oublier des voix présentant des accents ragga... La variété fait la qualité et lorsque l'envie de tout bouffer fait son chemin, ça donne un album qui ne fait aucune concession.

Morceaux enflammés et bourrés d'énergie se succèdent à travers les revendications dans le plus pur style punk : revendications sociales avec Nouveau défi qui s'attaquent aux « mafieux » de la politique. Sans tomber dans le bête et méchant, le titre ne renouvelle pas le genre côté textuel mais on est immédiatement plongé dans le monde de La Phaze. Revendication sociale encore avec Assaut final où l'on n'est pas loin de crier « révoooooooolution » contre le MEDEF, mais bon... La Phaze balance quelques vérités sans coup férir. Toujours difficile de soulever un problème social en chanson de manière subtile, La Phaze y parvient difficilement dans la forme mais le fond est clair d'autant plus que le rythme et le débit ultra rapides donneront un élan tout particulier lors des concerts. Sans faire attention aux paroles, c'est un véritable déchaînement sonore sur lequel le meilleur côtoie... le très bon. La Phaze nous happe par ce rythme à couper le souffle, frénétique, aucun répit : Dangerous dub chanté en arabe/français et un « Dangerous » répété à intervalle régulier, avec guitare tonitruante et une électro qui s'y accorde à la perfection sur un refrain purement ragga; Développement durable est un étrange morceau instru qui nous emmène hors de la stratosphère; Réalité à chaud s'oppose à la TV et plus précisément à la real TV avec un débit digne du rap et qui propose sans doute le texte le mieux écrit. Damny déclame son texte furieusement à la perfection.

Fier et furieux

La variété est quasiment sans fin avec notamment D&B show où le mélange entre un sampleur de trompette de free jazz rapidement rejoint par une tendance rock avec un riff récurrent fait un morceau 100% dub agrémenté de paroles en duo ragga/rap alors qu'à l'inverse L'embardée fatale se distingue par une intro et un refrain de guitare, toujours plus fort sur lequel s'acharne la voix ragga, La Phaze ne fait pas dans le détail et c'est plaisant...

C'est simple, La Phaze propose plusieurs ambiances : tout d'abord, une véritable tuerie dans sa première partie enchaînant titre enflammé sur titre enflammé, une deuxième où les deux parviennent à cohabiter allégrement et une troisième beaucoup plus axée sur la rythmique. Trois en un où chacun y trouvera son compte autant pour l'écoute simple que pour le dancefloor car l'étonnant mélange de Fin de Cycle nous emmène dès les premiers titres dans un monde qui ne laisse pas insensible.

La Phaze sort un nouvel album plein de promesses qu'on retiendra plus pour sa composition extrêmement dynamique que pour des textes peu profonds. Une chose est sure pour cet été, ils mettront le feu sur toutes les scènes où ils passeront car les titres sont autant voués à la scène qu'au dancefloor. Cette Fin de cycle ressemble à s'y méprendre à un carton et par conséquent à un nouveau cycle, une nouvelle Phaze...

La Phaze - Fin de cycle

01. Pasderepris@punglist.com
02. Nouveau défi
03. Assaut final
04. Dangerous Dub (Wiyak) feat. Mouss & Hakim
05. Développement durable
06. Réalité à chaud
07. D&b show
08. L'embardée fatale
09. Rude girl
10. Rude boy
11. Scott feat. Rocky Sight
12. Inside my brain
13. Couleurs
14. Coulours feat. Nili

A découvrir
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Java - Hawaï
Java - Hawaï
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora