7/10Perio - The Great Divide

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 25/10/2007
Notre verdict : 7/10 - Great expectations (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour son troisième album, Perio voit plus grand et séduit par sa musique folk-rock aux ambiances tempérées.

Huit ans après Medium Crash (1999), porté par le superbe Bilboard 2, Perio revient avec un troisième album, signé chez Minimum Music. Pendant ces années, le groupe transatlantique a tourné en première partie de Calexico et a écrit pour Françoiz Breut. Depuis 2004, la formation a passé une bonne partie de son temps en France. Eric Deleporte, Français, a eu l'occasion d'épauler Pierre Bondu comme guitariste lors de sa tournée et Sarah Froning, originaire du Massachusetts, en a profité pour terminer ses études.

Grandes ambitions

Sur The Great Divide, les 11 chansons sont toutes séduisantes. Elles rappellent souvent la scène pop-rock belge. D'un titre à l'autre, on peut ainsi successivement penser à Venus, Ghinzu, Mud Flow ou encore dEUS. La panoplie d'instruments (guitare, basse, banjo, piano, claviers et harmonica) permet à la musique de Perio de s'étendre largement dans un monde folk-rock aux ambitions plus grandes que sur les précédents opus. En effet, (bien) entourés de Pierre Bondu, de Christian Quermalet, de Darren Richards et de Mick Turner, Eric Deleporte et Sarah Froning agrandissent la jantille de leurs compétences.

Tout commence très bien, avec un Sheer Garbage aux chœurs et à la sensibilité vibrants. Puis, c'est une ribambelle de genres qui s'enchaînent, mélant des éléments folk, country, pop et rock. Parfois, ce sont les sphères de groupes américains tels que The Shins et Mojave 3 qui apparaîssent, avec la vivacité mélodique et mélancolique que cela implique (Jiggling, Leap Frog, Tell Him). Plus loin, c'est la puissance poignante qui prend le dessus par des arpèges habiles et une intimité chalheureuse (Unconnected Soul, un délice). Les nuages ne sont jamais vraiment dégagés, comme le montrent certains accords mineurs et chants nébuleux (An Evening Constitutionnall). Et même lorsqu'une pop mid-tempo domine les débats, comme sur The March, le trouble ténébreux peut pointer le bout de son nez avec un piano rempli de reverbération. Des soupçons d'exotisme et de grandes plaines (BFAP) sont aussi parfois de la partie. Autant d'environnements différents qui nous inciteront à tendre une nouvelle fois l'oreille au prochain disque.

Perio – The Great Divide
01. Sheer Garbage
02. Jiggling
03. Unconnected Soul
04. An Evening Constitutionnal
05. The March
06. Leap Frog
07. BFAP
08. Where Echoes Bounce
09. Tell Him
10. The Tourist
11. Lo-Res NYC

A découvrir
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity
Offspring (The) - Conspiracy of One
Offspring (The) - Conspiracy of One
Radiohead - L'intégrale
Radiohead - L'intégrale