9.5/10Pavement - Slanted and Enchanted

/ Critique - écrit par Luxpo, le 31/07/2007
Notre verdict : 9.5/10 - Enchanteur (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Le premier opus du groupe fondé en 1989 par Stephen Malkmus, et sans doute celui qui marquera le plus l’histoire de la pop des 20 dernières années.

Voici l’histoire d’un groupe qui en dix ans de carrière aura été l’un des plus influents du rock indé des années 1990. Certes, si Slanted and Enchanted n’est pas le meilleur album de Pavement, c’est le premier opus du groupe fondé en 1989 par Stephen Malkmus, et sans doute celui qui marquera le plus l’histoire de la pop des 20 dernières années.


Tout débute à Stockton, Californie, où Stephen Malkmus, alors étudiant, rencontre Scott Kannenberg avec qui il commence à gratouiller quelques chansons, à base de pop bruitiste. Ils enregistrent leurs premières maquettes, des cassettes qui passeront un moment entre plusieurs oreilles, avant que Gary Young, propriétaire excentrique du studio d’enregistrement de la ville, ne rencontre les jeunes garçons (ces cassettes deviendront les cultissimes EPs Slay Tracks, Perfect Sound Forever et Watery Domestic).
Gary Young leur propose rapidement d’enregistrer un album, et mieux, puisqu’ils n’ont pas de batteur, de devenir celui-ci. Après quelques scènes dans les bars du coin, ils recrutent Mark Ibold à la basse et Bob Nastanovitch, percussionniste touche-à-tout. Pavement est né et se lance dans les sessions d’enregistrement de
Slanted and Enchanted. La plupart des chansons écrites avant cette période ne sont pas sur l’album paru en avril 1992, mais feront l’objet l’année suivante d’une superbe compilation, Westing (by Musket and Sextant).

Le studio est installé directement dans le garage de Gary Young, et l’enregistrement se fait intégralement sur un 4 pistes. C’est d’ailleurs la production de l’album très minimaliste, étouffée et brute en même temps, qui lui donnera en partie son statut d’emblême du courant lo-fi de l’époque (les amis Sebadoh, Halo Benders, Yo La Tengo). En effet ce qui frappe d’emblée à l’écoute du disque, c’est ce son incroyablement original : tout est carré, simple et sans fioritures, d’un minimalisme jouissif. Une batterie sèche, guitares et pédales fuzz sous-mixées, quelque chose d’impeccable et d'inimitable dont on dirait aujourd’hui que c’est une simple mise à plat.

Et puis on prend conscience (une demi-seconde suffit en réalité) du morceau qui ouvre l’album, Summer Babe. Un véritable Teenage Riot (ndlr : Sonic Youth) sauce Pavement, à jamais intemporel. Car l’arrivée de Pavement et de Slanted… sur la scène indé révèle également les talents de composition de son leader Stephen Malkmus, entre pop nonchalante aux mélodies de génie (les hymnes In The Mouth A Desert et Here ) et envolées noisy et décousues de pure tradition underground (No Life Singed Her, Conduit For Sale !). L’efficacité des morceaux mêlée à la voix unique et fragile de Malkmus, porte l’originalité de l’album et du groupe, vite reconnu comme chef de file du Do It Yourself.
Après le remplacement de Gary Young, devenu plutôt perturbateur et incontrôlable, par Steve West, le groupe évolue vers une musique certes moins lo-fi, mais toute aussi novatrice, porté par une productivité sans pareil (
Crooked Rain, leur second album, sera leur plus gros succès).


On ne peut que se réjouir de l’initiative de Matador (et de Pavement) de rééditer les cinq albums du groupe en versions deluxes, même si le remastering n’a pas grand intérêt, et que la plupart des bonus sont tout sauf inédits pour un amateur digne de ce nom. Mais patience, la prochaine réédition à paraître, le quatrième album
Brighten the Corners, est annoncée avec un disque entier d’inédits issus des sessions d’enregistrement. Alléchant, non ?


Pavement - Slanted & Enchanted
01. Summer Babe
02. Trigger Cut / Wounded-Kite At : 17
03. No Life Singed Her
04. In the Mouth a Desert
05. Conduit for Sale!
06. Zurich Is Stained
07. Chelsey's Little Wrists
08. Loretta's Scars
09. Here
10. Two States
11. Perfume-V
12. Fame Throwa
13. Jackals, False Grails : the Lonesome Era
14. Our Singer

A découvrir
Rhapsody
Rhapsody
Phoenix - United
Phoenix - United
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value