7.5/10Pauly (Adrienne) - Adrienne Pauly

/ Critique - écrit par juro, le 18/10/2006
Notre verdict : 7.5/10 - Adrienneeeeee (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Adrienne Pauly possède deux prénoms des personnages aux consonances de la saga Rocky et à ce titre, elle évoque la distribution et l'encaissement des coups provoqués par la vie dans un digipack éponyme qui sent le vécu. Ni complainte, ni apitoiement, l'interprète s'amuse de rime et de rire à travers des situations dans lesquels les hommes sont omniprésents. Brune aux yeux ténébreux dévastant tout sur son passage par des textes sans compromis, expressifs et véritablement joués avec le coeur, Adrienne Pauly s'impose par KO...

Bien entouré pour son premier album avec des noms comme -M-, Michaël Garçon (A.S Dragon) ou Yarol Poupaud (FFF), la demoiselle livre ses impressions à fleur de peau sur son microcosme fait d'états d'âmes (l'interrogatif Pourquoi ?) et de
portraits (La fille du Prisunic petit cri de révolte féminine, Vas-y viens pour le ridicule d'un type débordant d'alcool) déclamés sur un ton faussement nonchalant, artificiellement blasé, n'attendant qu'une étincelle pour s'embraser. Et comme de s'embraser à embrasser, il n'existe qu'une lettre à replacer, Adrienne Pauly craque parfois sur un coup de folie (J'ai fait l'amour avec un con) jouant sur les sonorités des mots. De là, la suite logique passe par des émotions aussi fortes que le doute (le superbe C'est quand), la colère froide doublée d'une volonté de fer dans ses choix (J'veux un mec) ou la perdition de se laisser auprès d'un homme (Dans mes bras). La tornade prend véritablement forme mais l'artiste sait aussi se faire douce (Chut).

Avec les allures classieuses du jazz, Adrienne Pauly se laisse embarquer dans des idées noires et des envies de violence (Méchant cafard). Toutes ces émotions ne peuvent que provoquer un début de schizophrénie affirmée à travers Nazebroke.. L'interprète varie les tons, joue de son talent de comédienne pour rendre vivant son propre (ou ses) personnages dans un progressisme s'emballant au feutre des styles pop, rock ou chanson française avec un brin d'humour en plus. La conclusion montre une belle reprise de Gainsbourg en gardant un style propre à elle.

Attention, femme à fleur de peau ! Livrant avec force et simplicité des textes expressifs, Adrienne Pauly marque des points et inscrit son nom dans la case des nouveaux artistes à suivre. Le DVD accompagnant le CD permet de souligner les traits du personnage et d'obtenir des images de la création de l'album. Peut-être pour mieux surprendre, une sorte de garde haute, comme une technique de boxeur...


01 - Pourquoi
02 - La fille au Prisunic
03 - L'amour avec un con
04 - C'est quand
05 - J'veux un mec
06 - Dans mes bras
07 - Méchant cafard
08 - Vas-y viens
09 - Nazebroke
10 - Chut
11 - L'herbe tendre

A découvrir
Bratisla Boys - Stach Stach
Bratisla Boys - Stach Stach
Cradle of filth
Cradle of filth
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora