5/10Pauline Croze - Un bruit qui court

/ Critique - écrit par Luz, le 02/03/2008
Notre verdict : 5/10 - Toi... Tu Croze. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Un second album qui se laisse écouter, mais ne convainc pas et ne soulève pas les foules comme le premier a pu le faire.

Avant même d'écouter le CD, on aperçoit le visuel, le livret de paroles, les photographies. Croze, moins timide, plus mature, plus généreuse, qui reste pourtant un ensemble vide, bancal, sans émotion, où l'on a l'impression d'une envie de trop bien faire, de sortir trop vite, cette impression qu'on retrouve dans l'album, qui malheureusement ne reste que dans le paraître.

A l'image de cette photographie qui arbore l'album, la musique est pleine d'envie, de sentiments, de sensations... vides. Très vides. On est déçu là où on attendait un album de la maturité, du moins nous montrant un chemin important de Pauline Croze.
Album de la déception, serait une expression dure, non méritée. Mais le premier album nous avait un peu laissé sur notre faim en nous laissant un goût d'inachevé, nous laissant croire à une suite plutôt réussie. Là où réside la difficulté d'un second opus lorsque le premier a envoûté les foules c'est de soit tout rater, soit tout réussir, en choisissant sa voie : la continuité, ou la surprise. Ici on est entre les deux, déçu d'avoir espéré mieux, même si on est loin du fiasco complet.

Pauline Croze
Pauline Croze
La musique se fait tristounette, mélancolique, étrange, pas de chanson qui passe au dessus d'une autre, pas de t'es beau, ou m'en voulez-vous. Adieu les riffs de guitare qui l'accompagnait tout le long de son album précédent, apportant la touche accoustique, naturelle, simple, qui laissait danser sa voix brut. Maintenant la chanteuse est encadré par beaucoup de bruit, d'instruments, amenant une touche plus rock. Ici, sa voix se fait chevrotante et poussée à bout, ne chantonnant plus que quelques paroles se retennant facilement, pas d'émotions naturelles, un peu trop d'intentions pour laisser place à celles-ci, comme lors de son premier album.

Les paroles restent dans un topos nostalgique, celui de l'amour finissant (Baiser d'adieu), même lorsqu'elle se veut plus optimiste, Pauline Croze ne peut quitter son timbre de voix rendant le tout triste. Elles se font tout de même bien plus complètes, voire complexes, suivant le tournant musical choisi par la chanteuse.

Quoi qu'il en soit, l'album est en accord avec la saison, et il mérite qu'on y jette une oreille pour s'en faire une idée bien précise, après plusieurs écoutes, bien entendu, car il est tout de même bien monté, travaillé, loin d'avoir été juste bazardé vite fait, bien fait.

Il y a comme Un bruit qui court... que Pauline Croze fera mieux, ou se rattrapera lors de ses concerts. Du moins on lui souhaite.

 

Pauline Croze - Un bruit qui court
01. Faux contacts
02. Un bruit qui court
03. Décembre
04. Les gens qui jasent
05. Jour de foule
06. Nous voulons vivre
07. A l'évidence
08. Légère (soulève-moi)
09. La couleur de la mer
10. Baiser d'adieu
11. Sur ton front
12. Valparaiso

 

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
A - Hi-Fi Serious
A - Hi-Fi Serious
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf