4/10Pauline - Allo le monde

/ Critique - écrit par juro, le 19/10/2007
Notre verdict : 4/10 - Monde dévasté (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 33 réactions

Une nouvelle venue de la chanson française. Taillée pour la radio et pour rien d'autre. 

C’est peu de dire que la scène française se renouvelle. La masse de nouveaux éléments ne cesse d’impressionner. Pour autant, tous ne procurent pas un effet dévastateur au premier essai. Le cas d’Allo le monde de Pauline représente un exemple moyen de cette chanson française qui nous laisse entrevoir un certain talent mal exploité sur des compositions pas toujours persuasives.

La jeune femme se pose comme une musicienne interprète comme il est possible d’en retrouver à peu près dans les trois quarts des disques d’interprètes de chanson française. Son grain de voix ne possède pas de particularité à proprement parler mais elle sait l’accorder justement à son piano afin de réciter des textes souvent plan-plan. Et c’est tout le problème. Les paroles de Pauline tombent à plat, sa prose demeure tout simplement sans conviction et peu convaincante. On ne sent pas grand-chose transpirer de cet album. Les titres ont beau présenter une certaine mélodie avec une douceur toute féminine ainsi qu’une instrumentation aux idées intéressantes, il manque une créativité, un titre fort et un style propre à son auteur pour marquer les esprits.

Le single Allo le monde ne décolle pas le moindre sentiment, on passe à côté sans sourciller tout comme pour la plupart des suivantes (J’aime l’ennui, Vie de songes et tant d'autres). Les ballades languissantes constituent la spécialité de l’interprète sans parvenir à soulever de l’enthousiasme, on reste à attendre un titre différent qui ne ressemble pas au précédent. Tout est taillé pour un passage radio ou pour draguer un public féminin avec un verbe trop consensuel. Seul Mon côté fragile parvient à tirailler les oreilles avec un refrain et des effets plutôt réussis.

Pauline montre des lacunes trop importantes. Ces textes restent trop peu efficaces, trop peu intéressants, trop globalisants. Le côté féministe assumé s’avère sans consistance mais parfait pour des passages radio. Pauline, c’est presque prolonger une écoute de radio de grandes ondes pendant quarante minutes…     

Pauline – Allo le monde
01. Allo le monde
02. J’aime l’ennui
03. Vie de songes
04. Je vis ma vie
05. Ce n’était pas mon jour
06. Tous pour une
07. Mon côté fragile
08. Plus à prendre
09. C’est pas toi qui m’auras
10. L’ordre des choses
11. Il n’y a que toi
12. Chacun

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Lorie - Près de toi
Lorie - Près de toi
Korn -
Korn -