6/10Oz One - Prenez le risque !

/ Critique - écrit par Maat (), le 16/04/2011
Notre verdict : 6/10 - Le bon, l'original et le peu inspiré (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Au milieu de toute la production ska punk, At your own risk de Oz One a du mal à trouver sa place mais ils ont clairement la possibilité de s’émanciper, de trouver le quelque chose qui manque actuellement. Prenez le risque ! A suivre.

Lorsque l’on vous parle Ska Punk, vous pensez très certainement à GoldFinger, Mad Caddies, Catch 22, ou autres Rancid et NOFX (enfin pour les initiés bien entendu). Il y en a bien sûr d’autres, mais en grande majorité ceux-ci sont anglophones. Quelques uns arrivent à sortir du lot ailleurs, tels que La Ruda Salska, Marcel et son orchestre pour la France, en creusant bien Les Caméléons, ou encore Ska P et Millencollin (mais ils chantent en anglais donc ça ne compte pas vraiment). Bref, la scène est très teintée du « Stars and Stripes » (le surnom du drapeau américain pour ceux qui ne suivent pas) et peu sont les groupes européens à se démarquer réellement.

Oz One - Prenez le risque !
Crédit photo myspace Ozoneska.
Des Français « à la Mad Caddies »

C’est ainsi qu’en découvrant Oz One, je me suis dit qu’un groupe français « à la Mad Caddies » ça pouvait être sympa. En effet, aux premières écoutes, on sent une forte influence de Mad Caddies, Rancid, ou autres Reel big fish. Des cuivres bien en place, même si j’attends un peu plus d’originalité dans la ligne musicale de la section, quelque chose qui percute qui marque. Pas tout le temps évidemment, mais du moins de temps en temps, pas uniquement pour marquer les rythmiques. On trouve aussi des enchaînements la plupart du temps bien pensés (même si je n’arrive pas à me remettre de cette fin de chanson dans Time to change qui me perturbe complètement… On dirait deux chansons différentes…), des rythmes Reggae Ska et des guitares bien distordues qui nous entraînent au rythme des chansons d’Oz One. Originalité du groupe, on a un accordéon qui s’intègre plutôt bien dans l’ambiance musicale créée et sur You’re the bomb,  on découvre une petite séquence de didgeridoo. Une autre originalité, le chant très ragga dans la chanson At your own risk qui colle plutôt bien avec les paroles puisque ça parle de ganja, de « tiny little seed ».
L’avantage du fait qu’Oz One soit francophone, c’est que même si les paroles sont en anglais, on arrive à comprendre ce qui se chante et que, si l’accent semble tout de même travaillé, on sent la touche franchouillarde. Alors l’album At your own risk !, ça parle de filles, de fêtes, de filles, de souvenirs d’adolescence,  et peut-être aussi de filles ! Certes le style ne se prête pas forcément à la poésie, ou à des réflexions profondes, mais de temps en temps, la plupart des groupes pondent quelques chansons contestataires (et on ne parlera pas de Ska P très révolutionnaire), et je trouve que ça peut aussi varier les sujets.

Oz One - Prenez le risque !
Crédit photo myspace Ozoneska.
Tentez votre chance, ne soyez pas timides !

On découvre au fil de l’écoute des chansons telles que Goodbye ou Time to change, qui sont des chansons qui sonnent très Mad Caddies. Un poil plus loin, un Black bus très Rancid, avec des airs de Sublime. D’autres font penser à Mustard Plug, bref, le groupe pioche dans ses influences et les rends plutôt bien, sans toutefois égaler leurs ainés. Il y a de bonnes séquences, et même quelques excellentes chansons qui restent gravées, comme Black bus, Do you believe ou At your own risk, et, comme par hasard, la dernière est celle où le groupe semble avoir mis le plus de son âme dedans, et c’est celle qui sonne le mieux, qui donne le nom de l’album et nous fait penser qu’en fait, Oz One peuvent faire quelque chose de très bien en s’affranchissant des lignes de cuivre de leurs ainés, en laissant aller leur propre style. Ils le disent eux-mêmes dans At your own risk : « take your chance […] don’t be shy », et bien c’est ce que j’ai envie de leur dire : de tenter leur chance et de ne pas être timides, d’imposer leurs envies plutôt que d’essayer de trop s’inspirer des groupes que j’apprécie fortement (et eux aussi semblerait-il), mais qui, dans leur style sont vraiment un cran au-dessus.

Avis mitigé

Au final, At your own risk ! n’est pas du tout mauvais. Simplement, au milieu de toute la production ska punk, il ne trouve pas sa place dans ma liste de lecture car dans le même genre il y a  beaucoup mieux et j’ai parfois l’impression d’avoir déjà entendu ces chansons. En creusant dans la brèche entrevue dans la chanson At your own risk, je pense qu’il y a clairement la possibilité de s’émanciper, de trouver le quelque chose qui manque actuellement. Prenez le risque ! A suivre.

Oz One - Prenez le risque !
Oz One - At your own risk !
1 Time to Change 
2 The Girl on the Right Side  
3 Having Fun Tonight  
4 Do You Believe ? 
5 You're the Bomb 
6 Just a Lie  
7 We're Dying   
8 Goodbye  
9 Sweet Vibration  
10 Boobies  
11 Black Bus 
12 Unfaithful 
13 Highschool 
14 At Your Own Risk !

A découvrir
La Ruda Salska
La Ruda Salska
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Pleine Lune
Tryo - Mamagubida
Tryo - Mamagubida