8/10Outkast - Speakerboxxx / The Love Below

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 19/03/2004
Notre verdict : 8/10 - Un petit pas pour Outkast, un grand pas pour le hip hop... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Il y a déjà presque deux ans, une succession de hits m'avait fait jurer de chroniquer l'album Stankonia des Outkast, le groupe hip hop d'André Benjamin et d'Antwan Patton alias André3000 et Big Boi. Je n'ai pas pu honorer Stankonia (rahhh B.O.B) mais Outkast et son rap d'a(t)liens se sont rappelés à moi par le truchement d'un dernier album, véritable pavé dans la mare rap actuelle : Speakerboxxx / The Love Below.
Allons-y franchement, ce double album affiche 15,46 euros au compteur de la valeur marchande pour 39 titres. Une surprise en soi. Surprise qui ira grandissante à l'écoute de la double galette : du big mike en somme.

Le binome d'Atlanta est parti d'un principe neuf. André3000 composera son propre album, que Big Boi produira et inversement. Il semblerait que le processus ait été payant. Peut être trop : une séparation annoncée d'Outkast serait-elle à prévoir ?

Mais venons en au grand oeuvre des Deux : Speakerboxxx / The Love Below est l'album qui offre une alternative au hip-hop ricain. Fidèle à sa marque de fabrique dirty south, le son d'Outkast se distingue radicalement des productions bad boys / regarde mes muscles par un refus des poses et des flows chargés de testostérone, par un énorme travail créatif et par une recherche constante de la mélodie.
En compagnie de Ludacris, Jay Z, Killer Mike et de Sleepy Brown, Big Boi va avec Speakerboxxx livrer un hip hop technoïde, mouillé de drum&bass, de samples et de quelques breaks. Ghetto Musick annonce la couleur et certes la muse n'est pas malade mais belle et bien folle. Big Boi alterne sur les pistes un rap au débit rapide, soutenant et accentuant la tension de la mélodie, et son ton posé habituel, qui lent ou rapide, est toujours aussi hypnotique. Les hits ne sont pas bien longs à trouver. Au delà de Ghetto Musick, The Rooster à l'intro simili James Bond, War, ou Tomb Of The Boom sont autant de coups au but.

Après un Speakerboxxx doté d'une grande cohérence, on ne pouvait qu'attendre avec curiosité le Love Below d'André3000

Les premières secondes de The Love Below s'égrènent et André3000 sonne l'hallali en jouant son crooner, les fantômes de Sinatra et de Bootsy Collins ne sont pas bien loin. Outkast prend ses marques et évite le remplissage en contrebalançant le rap boosté d'un Big Boi par un hip hop mêlé de jazz, de soul et même de trip hop avec mister 3000.
Cet album-ci d'Outkast pourrait presque sonner comme un Lovage de Dan The Automator : lyrics sucrées, rythme planant et tendre. Comme son nom l'indique, The Love Below a pour thème l'amour et André3000 vous le fait savoir. Il s'entoure ainsi de voix sensuelles (Rosario Dawson, Kelis, Norah Jones). Et si Hey Ya est le titre le plus speed de The Love Below, Outkast trouve ici l'occasion de signer des hits aussi bien destructurés que cousus de bric et de broc (ou comment allier guitare folle, orchestre jazz et boîte à rythme rapisante) mais toujours maîtrisés avec une audace qui permet de se demander quelles substances peut bien ingérer André pour accoucher d'un tel éclectisme.

Le hip hop change. Outkast en sont les pionners.

Reste une question fondamentale : si les Eurockéennes de Belfort 2003 ont accueilli The Roots et leur rap sans frontières, verra t-on leurs frères d'armes d'Outkast pour la session 2004 ?


1. The Love Below (Intro) -
2. Love Hater -
3. God (Interlude) -
4. Happy Valentine's Day -
5. Spread -
6. Where Are My Panties? -
7. Prototype -
8. She Lives in My Lap -
9. Hey Ya! -
10. Roses -
11. Good Day, Good Sir -
12. Behold a Lady -
13. Pink & Blue -
14. Love in War -
15. She's Alive -
16. Dracula's Wedding -
17. Take Off Your Cool (with Norah Jones) -
18. Vibrate -
19. A Life in the Day of Benjamin Andre (Incomplete) -
20. [Untitled Hidden Track] -
21. Intro -
22. Ghetto Musick -
23. Unhappy -
24. Bowtie -
25. The Way You Move -
26. The Rooster -
27. Bust (with Killer Mike) -
28. War -
29. Church -
30. Bamboo (Interlude) -
31. Tomb of the Boom (with Ludacris) -
32. E-Mac (Interlude) -
33. Knowing -
34. Flip Flop Rock (with Killer Mike) -
35. Interlude -
36. Reset -
37. D-Boi (Interlude) -
38. Last Call (with Slimm Calhoun) -
39. Bowtie (Postlude) -

A découvrir
Lovage - Music to Make Love to your Old Lady by
Lovage - Music to Make Love to your Old Lady by
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank