9/10The Offspring - Smash

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 20/08/2005
Notre verdict : 9/10 - Take a smash in your face (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 7 réactions

Troisième oeuvre des Offspring (après un self-titled et Ignition), Smash est un disque incontournable, véritable machine à tubes et sommet du punk-rock californien. Sorti en 1995, il a permis au groupe de percer dans le monde entier et reste le meilleur succès d'un label indépendant (Epitaph) avec 14 millions d'unités vendues. Rien d'étonnant au vue de la claque que cet album nous assène entre rythmes détonants, mélodies accrocheuses et paroles faîtes pour être chantées à tue-tête.

The Offspring, en pleine punk attitude, offre une démonstration de leurs qualités musicales et de leur état d'esprit carrément rageur. Le rythme ne se calme pas une seule seconde, emmené par un batteur qui use et abuse de sa grosse caisse, et la voix de Dexter ne flanche aucunement. Ça pulse, ça joue fort, c'est entraînant. Bref, c'est de l'excellent punk-rock, tellement bon que l'on n'a même pas besoin d'aimer pour le genre afin d'en apprécier toutes les qualités.

Après une introduction rigolote expliquant le meilleur moyen de se relaxer, on se retrouve vite sous le feu d'une batterie partie à cent l'heure et qui ne faiblira que 45 minutes plus tard. Loin d'être la meilleure, Nitro (youth energy) ouvre sympathiquement puisqu'on y retrouve tout le savoir-faire Offspring avec un rythme fougueux et groovy, des guitares endiablées et un chant nasillard. Le groupe continue sur sa lancée avec Bad habit et ses riffs furieux et gras. L'entrée en matière est réussi et n'était qu'un échauffement au vue du déluge de méga-hits qui vont suivre. Gotta get away possède un refrain imparable et incroyablement entraînant, Genocide est une vraie bombe fusant à cent à l'heure et ferait même pogoter un mort, Something to believe in séduit par son riff principal assez lourd et franchement metal même si le refrain aurait pu être amélioré. Les premières notes de Come out and play se font entendre et ce n'est pas pour rien si tout le monde la connaît, tout y étant génial, des paroles au refrain en passant par le riff aux sonorités orientales. C'est au tour de Self-esteem, le deuxième single, tout aussi réussi grâce à son groove et à un double refrain superbement trouvé. It'll be a long time complète les réussites avec un pont qui ferait pâlir bon nombre de groupes. Le reste est un peu plus convenu, Offspring fait du Offspring avec le talent qu'on lui connaît entre les très punchy Killboy powerhead, So alone et Not the one et le festif What happened to you qui contraste avec les décibels des autres titres. Et comme tout bon album, on conclut sur une tuerie avec un Smash particulièrement agressif.

Smash est un album culte, emblématique du punk-rock, méritant de figurer dans n'importe quelle discothèque. On y retrouve un groupe en pleine forme, rageur et surexcité, qui pond entre une avalanche de hits quelques méga-hits. Il n'a pas pris une ride en dix ans et beaucoup de groupes actuels devraient prendre exemple sur son incroyable énergie. S'il ne devait en rester qu'un des Offspring ce serait sans aucun doute celui-là.

A découvrir
Offspring (The) - Conspiracy of One
Offspring (The) - Conspiracy of One
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
At the Drive-In - Relationship of Command
At the Drive-In - Relationship of Command