7.5/10Oddateee - Halfway Homeless

/ Critique - écrit par Dat', le 24/06/2009
Notre verdict : 7.5/10 - This City is Hell (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Oddateee propose un album sombre, sale et expérimental, un hip-hop déviant super-bement lacéré par la patte de Dälek qui produit la quasi-intégralité du disque.

Avoir l'aval de Dälek avant de sortir un album n'est pas rien. Mieux, pouvoir compter sur le groupe pour réaliser la totalité de son nouveau disque, c'est s'assurer d'étouffer dans un marasme de noirceurs, de dissonances et de saturations contrôlées.

Dälek ? Sûrement l'un des groupes les plus respectés actuellement. L'une des seules formations hip-hop à compter plus de chroniques sur les médias rock et métal dans la presse rap. Le dur, le grand, celui qui sample, qui défriche, qui tabasse, qui renverse... Une musique dont les fondations (phrasé scandé, scratches, beats qui claquent) sont plongées dans un océan de guitares saturées et autres crissements expérimentaux (qui   traumatisent en live). Un son qui tient autant de Public Enemy que de My Bloody Valentine (ndr : normalement, c'est une accroche marketing à la con, mais là, c'est à peu près vrai) et qui rend énorme leur dernier disque, Gutter Tactics.

Oddateee n'est pas un nouveau dans la sphère de Dälek puisque ces derniers ont déjà produit en 2001 son premier album. Sept ans après, le New-yorkais émerge de nouveau du Bronx, pour proposer un disque qui sort en France chez Jarring Effects, un label décidemment peu avare en découvertes sonores.

B Born Droid 

Oddateee a une identité hip-hop beaucoup plus classique que celle de ses parrains. Le flow et le beat sont bien mis en avant, quand les textures sonores complètement hystériques et autres explosions noise se font discrètes. Pourtant, on comprend rapidement que ce Halfway Homeless se démarque, tant la patte Dälek reste imprimé tout le long de ce LP.  Il suffit d'écouter Crackrock, intro  hallucinée avec son piano dissonant et ses bugs qui fourmillent, puis l'excellent Ricains et son violon dépouillé par des beats ultra sourds et une basse sâle,  pour comprendre que cet opus ne finira pas sur l'autoradio de ton petit cousin Kévin.

Oddateee pose d'une façon assez uniforme, mais s'appuie sur un flow sombre et assuré qui donne à l'ensemble pas mal d'aplomb.
Photo : alexandra momin
Reste qu'un Pagan Baby surprendra autant par son côté hargneux, au bord du nervous breakdown, les lyrics  littéralement crachés dans nos tympans, que par la production complètement dérangée : un marasme de samples impossible à identifier, un mur sonore hypnotique sur un roulement rythmique à tomber. Difficile de ne pas retenir également le superbe My Ex et ses beats claquant comme la mort, le (presque) tubesque The Odd à l'ego-trip  sacrement camé, ou Not Even One qui ensevelit le MC dans une chappe shoegaze cristalline et hypnotique, un piano glacé à filer la frousse et ses rythmiques oppressantes. On se fera tabasser par Minority@130mph avant d'être achevé par une fin déstructurée, dont les vocaux répétés à l'infini sont défoncés par les effets et explosion abstract. Jouissif !

Sans être renversant, Halfway Homeless se parcoure avec un plaisir non feint, et comporte son lot de pépites obscures (My Ex, Not even One ou Minority@130mph en tête). Oddateee se pose même comme une excellente alternative aux derniers albums de Dälek, en proposant un son plus classique, sans pour autant renier mes choix experimentaux voire dérangés. Le goût de l'aventure, du risque, dans un hip-hop frontal et direct.

 

Oddateee - Halfway Homeless
01. The Odd
02. Not Even One
03. Ricans
04. Odd Verse Skalla
06. Pagan Baby
07. The Influence
08. Crackrock
09. Hello
10. The Hood
11. God Body
12. Minority@130mph
13. My Ex

A découvrir
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Stupeflip - Stupeflip
Stupeflip - Stupeflip