MC Salò – Sibylline Critiques des internautes

/ MC Salò – Sibylline (voir la critique Krinein)

Gouailleur interventionniste pour Stupeflip ou sapeur-ambianceur chez Tatapoom, M.c. Salò
aiguise ses mots sur des samples salopés à souhait. Des rimes bien balancées depuis qu’il a des
dents.
Jean-Paul Michel alias M.c. Salò s’improvisait graphiste incompris, acteur de courts-métrages
confidentiels, ou réalisateur de publicités bancales. Un passé furtif mais sulfureux de professeur
d’infographie et d’arts plastiques le convainquait définitivement de rejoindre son vieil ami King Ju
dans la grande aventure Stupeflipienne. Depuis, il mène aussi sa barque entre ses projets solo et
Tatapoom, duo crapuleux formé avec Oliboy où l’on perçoit des vibrations néo-romantiques
ambiancées de soucousses zoukées en cadence nouvelle mini-vague. Dans nos oreilles la lumière
s’allume, une fine silhouette apparaît. Le lutin apache, the italian monkey, Sheetah Cittadini vous
enfume d’un son pipo lino, de nuages de synthés, de nappes féroces. La bataille est gigantesque.
La percée est béton, ils carburent au tungstène.