Not any Moore

/ Actualité - écrit par athanagor, le 08/02/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Gary Moore, le guitariste de hard repenti, à la technique insoupçonnée, a cassé sa dernière corde ce dimanche, à l'âge de 58 ans.

Né à Dublin en 1952, Robert William Gary Moore s'est éteint ce dimanche 6 février
DR.
2011, en Espagne.

Membre occasionnel de Thin Lizzy, il s'est surtout distingué par une carrière de guitariste de hard-rock pyrotechnique à l'inspiration blues très prononcée. Ses derniers albums feront d'ailleurs une place essentielle à ce style. On le connaît surtout pour Parisienne walkways, écrit par son ami Phil Lynnot, et Still got the blues. On connaît moins sa période hard-rock années 80, plutôt FM et aujourd'hui un peu désuète, servie par une production trop veloutée, mais où s'exprimait pourtant un style original et irréprochable.

Noyé dans le marasme ambiant des guitar-heros de ces temps troublés, il sera longtemps le trésor sacré de quelques connaisseurs avertis. Mêlant prouesses guitaristiques échevelées, lourde disto des familles, influences blues et  folklore irlandais, il restera un élément discret mais essentiel du rock de cette époque, où les magazines proposaient régulièrement un classement des meilleurs musiciens du monde, comme si cela pouvait recouvrir un quelconque sens.


A découvrir
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Bratisla Boys - Stach Stach
Bratisla Boys - Stach Stach