4.5/10Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy

/ Critique - écrit par Djak, le 09/03/2003
Notre verdict : 4.5/10 - Rien de nouveau à l'horizon capitaine (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 69 réactions

A peine sortie de la star Academy, la gagnante de cette deuxième saison s'enfermait en studio pour nous sortir le 03 mars 2003 son album : Nolwenn, bien entendu un Cd très très attendu par tous les fans de la jeune Bretonne aux yeux d'azur, mais aussi par les critiques qui l'attendaient au tournant. Normal, car un mois pour enregistrer un Cd alors qu'on sort de la télé réalité c'est vraiment short comme timing.
Et donc voilà, le Cd devant mon nez, je me décide à faire une critique de celle qui fut tout au long de cette aventure de la Star Academy 2002-2003 ma pouliche, ma favorite, mon ticket gagnant. En fait, c'est en quelque sorte un hommage que je tiens à te rendre car toi, Nolwenn, tu m'as rendu heureux en clouant le bec de cette blonde trop prétentieuse qu'est la miss à string, Emma.
Bon alors tout d'abord, je m'attarde logiquement sur la jaquette... Premier contact... une photo de l'artiste en noir et blanc qui renvoie une image assez fidèle de la chanteuse, à savoir belle mais glaciale. Enfin bref, à part ça, c'est pas trop recherché, ils se sont pas mouillés chez Mercury.

Deuxième contact... mon oreille commence à percevoir la première des 12 chansons qui composent l'album, après quelques notes, on reconnaît rapidement le single que TF1 nous matraque à longueur de journée : Cassé. Puis, les chansons se suivent et... se ressemblent au fur et à mesure de l'écoute du Cd. Après environ 1/2 heure, je commence sérieusement à être déconnecté, pris de vertige j'ai l'impression d'écouter Lara Fabian ou un autre ersatz venu du pays des caribous. Et voilà, le défaut du Cd est malheureusement révélé. En effet, comme d'habitude, on retrouve les thèmes que la variétoche française aime tant aborder tels que l'amour (Cassé, 14 février...), la liberté et la destinée (Vu d'en haut, Suivre une étoile). On remarque tout de même, je pense, que Nolwenn a pris part aux textes de ses chansons (enfin, elle a choisi celles qui lui plaisaient) car cet album aborde dans de nombreuses chansons les conditions de la femme ainsi que sa place sur Terre (Être une femme, Une femme cachée, Finir contre toi, Jure moi). Alors Nolwenn : un Cd autobiographique ?
Vocalement, Nolwenn n'a, je pense, pas grand chose à envier à la copine de René et d'ailleurs, elle n'hésite pas à le prouver. En fait, je trouve que le single (Cassé) est la chanson la moins bien interprétée. Bon, ok, elle montre que son organe est puissant, mais il y a ce petit trémolo dans la voix qui ne rend pas bien. En plus, pourquoi choisir cette chanson comme single, elle n'est pas du tout commerciale : sans réel refrain et paroles simples à fredonner. Comment vont faire les petites à la récré ! C'est presque criminel.

Troisième contact... Je referme la jaquette envahi par deux sentiments. D'une part je suis heureux car j'ai enfin fini d'écouter le Cd (environ 1h00) et je vais pouvoir purifier mes oreilles. Mais d'autre part, j'ai ce petit pincement au coeur, cette déception, ce petit regret quoi. Et oui Nolwenn, pourquoi es-tu tombée dans le piège de la variété française, pourquoi ne pas avoir innover et chanter des textes plus engagés sur les thèmes que tu aimes au lieu de chanter ces niaiseries maintes et maintes fois entendues.

A découvrir
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises
Nolwenn Leroy d'Ys
Nolwenn Leroy d'Ys
Fouteurs de Joie (Les) - Le Bal des souffleurs
Fouteurs de Joie (Les) - Le Bal des souffleurs