Noir Désir, c'est terminé

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 30/11/2010

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

C'est par ces mots que le batteur Denis Barthe a annoncé la fin d'un, si ce n'est du, plus grand des groupes de rock français. S'exprimant au nom des deux membres restants (rappelons qu'hier le guitariste Serge Teyssot-Gay avait annoncé son départ de la formation), Denis Barthe précise : « On ne va pas maintenir Noir Désir en Fin de siècle
Fin de siècle
respiration artificielle pour de sombres raisons » et a ajouté : « Ce n'est pas la fin du monde. » Pas la fin du monde, mais la fin d'un monde.

Bien évidemment, le monde de la musique s'en doutait vu l'importance qu'avec Teyssot-Gay dans le groupe, mais cette confirmation, alors que la neige recouvre la France d'un blanc manteau, jette un froid. Le live Noir Désir en public, paru en 2005, sera donc l'ultime production du groupe phare de la scène française, un groupe qui aura livré d'immenses chanson au patrimoine hexagonal : "Aux sombres héros de l'amer", "En route pour la joie", "Tostaky", "Lolita nie en bloc", "Un jour en France", "L'homme pressé", "Le vent nous portera"... et des dizaines d'autres au cours d'une carrière d'une vingtaine d'années, 6 albums studios et 5 lives. L'affaire de Vilnius aura eu raison du groupe.

Souhaitons donc bonne route aux quatre membres, Cantat, Barthe, Teyssot-Gay et Roy. 

Un ange passe. Mais soyons désinvolte, n'ayons l'air de rien.

A découvrir
Noir Désir - Des visages des figures
Noir Désir - Des visages des figures
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises
Alizée - Mes courants électriques
Alizée - Mes courants électriques