6.5/10Nickelback - All the Right Reasons

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 20/11/2005
Notre verdict : 6.5/10 - Just one good reason (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Premier des ventes en Amérique du Nord, All the right reasons, le nouvel album des rockeurs Canadiens de Nickelback est déjà un gros succès après seulement un mois. Le groupe qui avait pondu le méga-hit How you remind me en 2001 rencontre depuis une réussite commerciale incroyable. Adepte de la mélodie facile, des structures linéaires et d'un son rock-metal, Nickelback n'a changé en rien sa recette de fabrique, pondant là un album à deux têtes : une rock avec un son lourd et des compositions rythmées, une autre pop ne comprenant que des ballades sirupeuses.

On sent que Nickelback s'est efforcé de satisfaire ses deux sortes de fans en réalisant à la fois des titres plus metal et à l'inverse des chansons sans force complètement mièvres. Disons-le tout de suite, seule la première partie mérite notre attention puisque le groupe s'est tout de même bien planté niveau ballade. Alors que How you remind me séduisait par son alchimie entre des couplets calmes et mélodiques et un refrain accrocheur au son plus rock, les titres calmes de cet album ne comportent rien dans ce genre. Quitte à faire des ballades autant les faire à fond. Voilà en gros ce qu'a dû se dire le groupe et le résultat donne furieusement envie d'appuyer sur la touche « suivant ». Photograph, le premier single doté d'une mélodie facile et fade, en est le meilleur exemple. Le niveau de remonte pas sur Savin' me, Far away (vraiment mauvaise) ou If everyone cared (la meilleure) qui n'utilisent que la guitare sèche et parfois un piano qui ne s'entend pas assez.

En revanche, la partie rock est déjà bien plus intéressante. Certes, il ne faut pas regarder du côté de la créativité des structures ou des ambiances mais force est de constater que le résultat est séduisant. Nickelback réussit toujours à sortir un riff ou un rythme accrocheur dans sa grande recherche d'efficacité et sort à chaque fois un potentiel single rock-metal ce qui est leur force comme leur faiblesse. Ils font de la musique calculée et ils le font bien, les compositions étant impeccables mais en contrepartie sans surprise et sans originalité.

Aidé par l'arrivée de Daniel Adair à la batterie, plus punchy que le précédent, et par un son impeccable, on a le droit à une multitude de singles rock-metal potentiels. La voix de Chad Kroeger, légèrement éraillée et toujours aussi puissante, ainsi que ses textes directs et parfaitement articulés, apportent également un plus au sens mélodique du groupe. Follow you home et Fight for all the wrong reasons ouvrent le bal et disent tout sur la musique du groupe : accrocheuse et efficace mais déjà-vu. Nickalback réussit à s'améliorer sur Animals et son rythme péchu, The next contestant et son puissant refrain et surtout Side of a Bullet qui parle de la mort de Dimebag Darrell (ancien guitariste de Pantera) et contient justement un solo de ce regretté et talentueux guitariste. Someone that you're with séduit une dernière fois, moins metal mais plus entraînante. Reste encore à Rockstar de conclure le disque et le titre est tout sauf rock, plutôt mou et très linéaire.

Nickelback ne change en rien son style avec ce 4ème album, ayant même tendance à amplifier ce qui faisait ses qualités et ses défauts, jouant un rock limite metal ou de la pop qui a un goût de soupe. All the right reasons est encore plus efficace, donc plus accrocheur mais aussi moins novateur. Si les morceaux calmes avaient été moins mielleux le résultat aurait déjà été meilleur.

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Eskobar - There's Only Now
Eskobar - There's Only Now
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane