9/10Nevchehirlian - Monde nouveau monde ancien

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 29/10/2009
Notre verdict : 9/10 - Homme doué (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le monde de Nevchehirlian n'est ni nouveau, ni ancien : il est. Une voix au bord de la chute seulement soutenue par une légion de musiciens doués.

Nevchehirlian. Comment ne pas évoquer dans un premier temps ce nom imprononçable, le nom de famille du principal auteur du groupe ? Un nom qui, une fois qu'on est tombé dessus, ne peut s'oublier. Un nom qui s'ancre dans le cerveau comme la musique du rockeur/slammeur (ou du slammeur/rockeur). Plus que le projet d'un seul homme, Nevcherhirlian est composé de 5 musiciens et voit surtout la collaboration d'une bonne dizaine d'autres noms, certains très célèbres. On croise ainsi Serge Teyssot-Gay (Noir Désir) venu poser sa guitare sur La mer, Marcel Kanche, à l'origine de "Qui de nous de deux" de -M-, qui offre ici "L'homme troué", ou les jazzmen Akosh S., Thomas Savy ou Gildas Etevenard. D'autres se retrouvent aussi dans Vibrion, le précédent projet slam de Frédéric Nevchehirlian.

Expérimentations musicales...

Les collaborateurs de l'album
Les collaborateurs de l'album
Sur Monde nouveau monde ancien, le slam de Nevchehirlian se pose justement sur un rock expérimental, presque noise, parfois pop, doux et sombre comme l'amour (Tant cendre que poussière) ou explosif comme la haine (Tout). Vouloir classer la musique de Nevchehirlian est d'ailleurs parfaitement inutile : slam, rock, post-rock, noise... les frontières explosent, se brouillent et seule reste une émotion guidée par une voix qui hante l'auditeur tandis que résonnent trompettes, guitares, saxo ou violons. S'il fallait chercher une filiation à ce Monde nouveau monde ancien, il faudrait sans doute explorer la branche Noir Désir (et les petits frères d'Eiffel) : Où vont-elles ? semble ainsi marqué par le groupe bordelais à un point tel qu'on croirait entendre le spectre de Bertrand Cantat. Il faut dire que Serge Teyssot-Gay qui, en véritable bourreau de travail, multiplie les projets, a collaboré avec Nevchehirlian à la composition de ces douze titres essentiels.

Expérimentations textuelles...

Touché par la grâce
Touché par la grâce
Qui dit slam dit forcément textes. Ceux de Nevchehirlian sont obscurs, interprétables à l'infini, finalement subjectifs. Pourtant ils forment un ensemble qui, comme on l'entend dans Tout, « va bien ensemble », un ensemble poétique qui laisse l'auditeur pantelant, hors d'haleine, qui l'emplit d'une sensualité troublante (L'homme troué), qui l'entraîne dans des territoires secrets des complots (La grande bourge) ou qui le guide aux portes de l'univers. Nevchehirlian nous emmène dans un slam sans message évident, déraciné de la réalité, à la recherche d'une Terra incognita intérieure et personnelle que chacun explorera à sa manière. Seul le titre Les filles les garçons délaisse ce côté hermétique pour se baigner dans un réalisme à l'étrange goût de raté, que ce soit d'ailleurs au niveau des paroles que de la musique...

En mariant de belle façon le slam et le rock, Monde nouveau monde ancien s'impose comme un album essentiel, un de ceux qu'on peut écouter en boucle sans jamais se lasser et qu'on écoutera sans doute encore dans plusieurs années. Un album qui a réussi à capturer l'âme de la Musique à l'aplomb du précipice.

Nevchehirlian - Monde nouveau monde ancien

01. Dans le stade
02. La grande bourge
03. Où vont-elles ?
04. Tout
05. L'homme troué
06. L'univers parmi nous
07. Les filles les garçons
08. Tant cendre que poussière
09. La mer
10. Que tout nous soit offert
11. Notre fuite en avant
12. Tuer les cibles

A découvrir
La Ruda Salska
La Ruda Salska
Dionysos - Western sous la neige
Dionysos - Western sous la neige
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !