6.5/10Motel - Vacancy

/ Critique - écrit par juro, le 06/11/2005
Notre verdict : 6.5/10 - Motel California (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Définitivement pop et folk, avec des pointes rock, un brin de mélancolie et un soupçon de grâce dans la voix pour un EP qui passe tout seul. Avec Vacancy, Motel se livre à un jeu mélodique intéressant, légèrement redondant, sur lequel la
voix féminine de Camille Berthomier fait des ravages. Cette même Camille est l'interprète principal du film A Travers la Forêt dont Motel a composé trois titres de la bande originale. Jeune groupe toujours en phase prénatale, les membres du groupe proviennent d'horizon divers (du conservatoire à la scène rock alternative) mais se retrouvent aisément pour servir des compositions de qualité desquels se dégage une certaine noirceur perceptible dans les textes.

Motel porte bien son nom, on sent comme un goût pour un voyage perdu au milieu des limbes nord-américaines. Vacancy est une sorte d'étape rapide axée autour d'une pop simple misant essentiellement sur sa chanteuse pour captiver l'attention. Et le charisme agit, la voix berçante de l'interprète marque par ses intonations douces et sans forcer, le tout en langue anglaise. Quatre titres pour partir planer avec My 4 years illusion, titre tourmenté et cyclique avec quelques rares envolées lyriques contrôlées mais connaissant une montée en puissance indéniable pour un dénouement véritablement rock. An invite to eternity suit le même schéma en plus rythmé, la
batterie et la guitare rugissent de plaisir. Kinnell se révèle beaucoup pus intime et profond, emmené par un chant pur comparable à une petite merveille, des choeurs et quelques notes de guitare acoustique. My mesh of lies se situe dans la continuité des deux premiers titres avec un schéma pop d'un classicisme absolu mais efficace avec les mêmes arguments toujours valables pour une sombre chanson d'amour.

Le problème est du à une certaine redondance musicale, lassante au bout d'un moment, un manque de variété évident dans la composition même si la voix de l'interprète et l'énergie de l'ensemble du groupe permettent de faire passer un agréable moment. Motel se démarque par une interprétation pleine de grâce, on attend l'album pour être pleinement convaincu.


Motel - Vacancy

01. My 4 years illusion
02. An invite to eternity
03. Kinnell
04. My mesh of lies

A découvrir
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale
Ill Niño - EP
Ill Niño - EP