5.5/10Molecule - Besides

/ Critique - écrit par athanagor, le 21/04/2010
Notre verdict : 5.5/10 - Morceaux à particules (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Molecule est un compositeur, arrangeur, mixeur et producteur aux exécutions électros, qu'il met ici au service d'artistes divers et variés, dans ce qui finit par devenir un mariage hasardeux.

Après une minute et demi d'un ronflement de basse, suivi d'un sifflement mécanico-électronique (Nymphes), cet album s'ouvre sur un beat reggae fabriqué à la sauce électro-trip-hop, où viendra se caler la voix de Zig Zag pour scander un Jamaica revendicatif. Ce disque semble alors vouloir satisfaire les amateurs de Dub, en leur proposant des sonorités planantes et nouvelles qui puissent leur permettre d'étoffer leur champ de conscience. Mais
alors qu'on s'attend à un enchaînement de la même eau, c'est un beat plus vivace et marqué qui habille le titre suivant, You got me, par Flox. On sort alors irrémédiablement de l'impression précédente pour quelque chose de beaucoup plus pop.

Ainsi de suite et tout au long de l'album, les featurings vont se succéder pour nous proposer un éventail de styles différents, dont le point commun réside dans les instrumentations électros de Molecule. On verra ainsi défiler du rap au accent reggae (Jamais choisi), de la dance très lounge (remix de Faluja par Isotroph), des mélopées empruntées à la pop des années 90 (Ambush), du reggae trip-hop (Baby girl 2014) et même un début de rap hardcore à l'instrumentation ultra musclée (L'entrée du chef).

De titre en titre, les styles se succèderont avec toujours un décalage assez bizarre entre chaque, même si certains sont suffisamment similaires pour en estomper partiellement l'effet. Le tout, résolument électro, propose une cohérence théorique pour l'ensemble, mais cela part dans tellement de directions différentes, selon les artistes, qu'on a surtout l'impression d'écouter une compilation des meilleurs tubes d'une radio thématique. Ceci dit, la grande majorité des titres est intéressante et dénote une réelle capacité à forger des tubes. Et en l'espèce, les interventions de Leeroy et Féfé (Ex Saïan Supa Crew) sont tout à fait notables, au même titre que celle de Martina Topley-Bird sur Baby Girl 2014. Les deux passages atmosphériques, comme Naïades, sont
eux aussi tout à fait remarquables. Mais du fait du passage d'un style à un autre, il est difficile d'être entièrement captivé.

Il s'avèrera très difficile de se prononcer sur ce genre d'objet. Sans détester, on aura du mal à y revenir, car rien de vraiment marquant n'a su s'établir dans un schéma général, au-delà d'un morceau à droite et un autre à gauche. On regrettera donc un simple fil rouge qui puisse guider l'écoute sur tout le déroulement de l'album. Mais, on aura d'autant plus de mal à conclure ainsi qu'on saura reconnaître une certaine majesté dans la façon d'arranger certains titres. La plupart des styles en présence ne sont habituellement pas propices à certains des bidouillages modaux proposés ici, qui confèrent une dimension nouvelle à des musiques, autrement, plus plates. Cela ne suffira malheureusement pas à convaincre l'auditeur de chausser à nouveau ses écouteurs pour un tour supplémentaire.

 

Molecule - Besides

01. Nymphes
02. Jamaica (feat. Zig Zag)
03. You got me (feat. Flox)
04. Jamais choisi (feat. Féfé and Leeroy)
05. Our town (feat. Zig Zag)
06. Feels like you (feat. Blond Dub Sexy Sound)
07. Faluja (Isotroph remix)
08. Ambush (feat. Zig Zag)
09. Baby girl 2014 (feat. Martina Topley-Bird)
10. Naïades
11. L'entrée du chef (feat. Leeroy)
12. Music is my protection

A découvrir
Rohff - La vie avant la mort
Rohff - La vie avant la mort
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft