9/10Miroslav Vitous - Universal syncopations

/ Critique - écrit par wqw..., le 15/10/2006
Notre verdict : 9/10 - Triomphante retrouvailles (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un album simple et beau où la rythmique, justement, est centre névralgique, une musique qui vous hante alors même quand tout est fini...

Voilà dix ans que Miroslav Vitous n'avait pas sorti d'album sur le label allemand ECM. Pour l'occasion, il a réuni autour de lui une garde de musiciens à en faire saliver plus d'un : Jan Garbarek (soprano and tenor saxophones), Chick Corea (piano), John McLaughlin (guitare), Jack DeJohnette (batterie), les deux derniers étant déjà à ses côtés sur son premier opus solo en... 1969, encore considéré comme un des témoignages marquants du jazz de l'époque.

Il aurait pu se reposer sur ces accompagnateurs en or et sur ces lauriers, mais loin de s'en contenter, le contrebassiste tchèque, créateur de Weather Report, réussit là un très bel album dans un esprit qu'il a voulu similaire à ce premier enregistrement, un prolongement "naturel", trente-quatre ans après. Classique mais très contemporain.

La précision du jeu de chacun est alors l'élément le plus évident de cet album. ElleMiroslav Vitous
Miroslav Vitous
permet de mettre en relief sans surcharger la fraîcheur des compositions de Vitous, jouant avec les nuances et les références... Gabarek "revient" au jazz, lui qui explore souvent les univers, le voici impressionnant de maîtrise sur Tramp Blues ou improvisateur sur Bamboo Forest avec un entrain que n'aurait pas renié Ornette Coleman. Chick Corea est sans doute celui qui a travaillé le plus avec Vitous et la fusion est là. Il insuffle des impulsions aux autres tout en développant son caractéristique jeu saccadé. On le préfère dans ce registre que sur les pentes très savonneuses du jazz-rock. McLaughlin est appliqué dans ses improvisations et DeJohnette est... DeJohnette !

Vitous a créé des espaces qui permettent à ses partenaires de s'exprimer pleinement sur leur instrument et les montrent sous des jours nouveaux ou oubliés... Il fait également la démonstration de son propre talent d'interprète aussi bien par l'ingéniosité de ses lignes mélodiques que par l'efficacité de son soutien rythmique. Un album simple et beau où la rythmique, justement, est centre névralgique, une musique qui vous hante alors même quand tout est fini...

 

Miroslav Vitous - Universal syncopations
01. Bamboo forest
02. Univoyage
03. Tramp blues
04. Faith run
05. Sun flower
06. Miro bop
07. Beethoven
08. Medium
09. Brazil waves

 

Discographie
Universal syncopations (ECM / 2003)
Infinite Search (Collectables / 2001)
Atmos (ECM / 1992)
Emergence (ECM / 1985)
Journey's End (ECM / 1982)
Miroslav Vitous Group (ECM / 1980)
First Meeting (ECM / 1979)
Guardian Angels (Evidence / 1978)
Miroslav (Freedom / 1978)
Terje Rypdal - Miroslav Vitous - Jack DeJohnette (ECM / 1977)
Majesty Music (Arista / 1977)
Magical Shepherd (Wounded Bird / 1976)
Purple (Columbia / 1970)
Mountain in the Clouds (Atco / 1969)
Infinite Search (Embryo / 1969)

A découvrir
Blink-182 - Enema of the State
Blink-182 - Enema of the State
Blur - Best of
Blur - Best of
Zwan - Mary Star Of The Sea
Zwan - Mary Star Of The Sea