8.5/10Micus (Stephan) - Life

/ Critique - écrit par wqw..., le 26/11/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Bonz allemand... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Stephan Micus puise dans la culture mondiale, parfois des éléments pour créer une réflexion sur ce que nous sommes, ce que nous étions et où nous allons.

Pour Stephan Micus, peu importe l'instrument avec lequel vous jouez. Ce qui compte ce sont les émotions que vous arrivez à faire passer, à transmettre. Ainsi ce multi-instrumentiste puise dans diverses cultures, les sonorités qui lui permettent de réaliser des albums aux couleurs variées et ce depuis ses débuts il y a une trentaine d'année. Ce nouvel opus est directement lié à Koan, paru en 1977. Un koan est une parabole bouddhiste zen en forme d'énigme.

La parabole Life se compose d'une narration en quatre parties, et d'un dialogue entre un moine (sans doute bouddhiste) et son maître. Du temple au ciel. Quel est finalement le sens de la vie...? Utilisant des instruments venant d'Asie (on comprend pourquoi), mais aussi d'Europe et d'Afrique, il crée de longues plages où chacun a le temps de remplir l'espace qui lui est imparti. Micus laisse alors sa voix, qui n'est pas sans évoquer pour l'occasion celle d'un Brendan Perry (Dead Can Dance), chanter le texte de ce koan dans sa version japonaise originale.

Superposant les pistes d'instruments et de voix, il est pourtant capable de vous envoûter par la seule force de sa voix comme sur Narration One and the Master's question qui débute effectivement par cette accumulation de sources pour finir prêt d'un quart d'heure plus tard dans une complète nudité d'autant plus poignante. Ici des boules musicales thaïlandaises, là une cithare bavaroise, des tambours ghanéens... A sa palette d'instruments habituels, deux nouveautés, un instrument birman composé d'une quarantaine de gongs de bronze et une ancienne lyre éthiopienne utilisée dans des cérémonies privées pour accompagner prières et méditations.

La quête musicale et spirituelle de Stephan Micus est non-exclusive. Elle puise dans la culture mondiale, parfois des éléments presque oubliés, des instruments, rassemblant pour créer une réflexion sur ce que nous sommes, ce que nous étions et où nous allons. A écouter pour une introspection en toute sérénité.

 

Stephan Micus - Life
01. Narration One and the Master's question
02. The Temple
03. Narration Two
04. The Monk's answer
05. Narration Three
06. The Master's anger
07. Narration Four
08. The Monk's question
09. The Sky
10. The Master's answer

 

Discographie
Life (ECM / 2004)
Towards The Wind (ECM / 2002)
Desert Poems (ECM / 2001)
Koan (ré-édition) (ECM / 2001)
The Garden of Mirrors (ECM / 2000)
Behind Eleven Deserts (Intuition / 1998)
Athos (ECM / 1994)
To the Evening Child (ECM / 1992)
Darkness and Light (ECM / 1990)
Wings over Water (ECM / 1990)
The Music of Stones (ECM / 1989)
Twilight Fields (ECM / 1987)
Ocean (ECM / 1986)
East of the Night (ECM / 1985)
Listen to the Rain (ECM / 1980)
Til the End of Time (ECM / 1978)
Implosions (ECM / 1977)
Koan (ECM / 1977)
Archaic Concerts (Caroline / 1976)

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Eskobar - There's Only Now
Eskobar - There's Only Now