7/10Mick Est Tout Seul - Les Chansons Perdues

/ Critique - écrit par juro, le 28/04/2007
Notre verdict : 7/10 - Mick est maousse (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Mickey 3D devient Mickey 1D l'espace d'un album. Mickael Furnon s'est gentiment « débarrassé » de ses acolytes habituels pour proposer un album solo avec Les Chansons Perdus dans un genre moins virulent que d'habitude. Si le travail rythmique est sensiblement le même qu'avec ses deux compères, Mick Est Tout Seul explore son intimité comme tendrait à le prouver la pochette de l'album où l'interprète pose bras croisés dans une enfance aux tons sépia. Un petit goût rétro dans un ensemble pop rock sans surprise.

Se plaisant à écrire pour les autres - comme dernièrement pour Stephan Eicher -, Mickael Furnon semble avoir l'imagination fertile et s'est gardé ses petites chansons personnelles évoquant en grande partie son enfance : souvenirs nostalgiques à la vue d'un paysage (L'océan), familiaux (J'te jure) ou personelle (Allez, Des oiseaux dans mon ventre). La guitare sèche accompagne ces gentilles balades sans prétention. Le single La clé des chants n'est pas représentatif de l'album car plus à l'image de ce que propose le groupe recomposé, notamment Matador, soit pas le meilleur goût possible musicalement mais les paroles possèdent une autre aura, une nouvelle dimension plus bucolique (Au bois d'Aline), languissante (Les hommes se cachent pour pleurer) et rêveuse (Encore, Où sont passés les rêves ?), poétiquement baudelairien (L'invitation au mal). Le tout ressemble à des mélopées pop-rock parfois emballées dans de la chanson française plus sobre et cette voix difficile à cerner qui participe sans doute au charme s'opérant progressivement.


A l'image de sa pochette, cet album montre un profond goût pour tout ce qui touche à peu près à une trentaine d'années en arrière, à l'époque où l'interprète captait les effluves de son devenir qu'il a su bien retranscrire, sans trop en faire. Un album plus Johnny Rep que Matador, certainement un chemin plus intéressant à prendre pour l'interprète et ses futures inspirations. Le changement semble déjà avoir pris forme dans la tête de l'artiste qui propose de légers recadrages en douceur pour délivrer des titres plus orientés autour de son premier album en trois dimensions.

C'est du Mickey sans les 3D. C'est de la confiture sur une tartine beurrée et bouffé au petit matin en famille, ce sont des souvenirs à la pelle. Un petit album comme à la maison mais en mieux. Mickey se rachète et nous offre une bonne paire de ses fameuses oreilles pour capter l'attention. L'écoute est plaisante, intime. L'album tout secret de Mickey 3D qu'il ne faut pas ébruiter... enfin si un peu. Chut !


Mick Est Tout Seul - Les Chansons Perdues
01. Modi
02. La clé des chants
03. J'te jure
04. Les hommes se cachent pour pleurer
05. Encore
06. Si tu tombes
07. L'invitation au mal
08. Où sont passés les rêves ?
09. Des filles et puis des mecs
10. Allez !
11. Des oiseaux dans mon ventre
12. Au bois d'Aline
13. Pianotom
14. L'océan

A découvrir
Indochine - Paradize
Indochine - Paradize
Mickey 3D
Mickey 3D
Mass Hysteria - Interview
Mass Hysteria - Interview