8/10La Maison Tellier nous offre de la Beauté pour tous

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 05/10/2013
Notre verdict : 8/10 - Club des Cinq (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Avec Beauté pour tous, La Maison Tellier nous offre un voyage dans l'espace et le temps, quelque part entre l'ouest américain, le désert du Sahara et la Belle Époque, le tout avec une palette musicale toute aussi variée.

Beauté pour tous est de l'aveu même des cinq frères Tellier un nouveau récit de voyage, voyage dans le temps comme voyage dans l'espace. Ainsi Sur un volcan qui ouvre l'album serait une évasion dans l'ouest américain. Pourtant, à bien y écouter, les mélodies de guitare nous rappelleraient plus le rock touareg de Tinariwen, soit tout simplement l'un des trucs les plus excitants du moment. En ce qui concerne le pays de l'Oncle Sam il est quand même bel et bien présent au long de l'album que ce soit sur À rebours, sur Prison d'Eden qui sonne comme du Moriarty ou encore sur La maison de nos pères où le banjo est de mise avant que le titre ne prenne une autre direction complètement hallucinée et hallucinante comme une sorte de version musicale du western Blueberry qui lui aussi se termine de façon complètement inattendue et expérimentale.


DR. Cinq frères sur un bateau ou sur une beauté ?

À trop vouloir l'épique...

C'est à un tout autre voyage que nous convie L.O.V.E.B.O.A.T. : comme le nom l'indique, La maison Tellier nous embarque avec eux sur un bateau dans une atmosphère qui sent réellement les embruns par la grâce notamment d'une écriture parfaite et d'une instrumentation maritime. L'instrumentation justement, il faut en parler parce que certains titres sont un peu pompiers comme La fortune, l'honneur, les femmes (Loup blanc) qui, à trop vouloir être épique, tombe un peu dans la surenchère malgré un très beau passage avec moult chœurs. Heureusement la plupart du temps, la musique est franchement réussie avec par exemple une avalanche de cordes sur la très classieuse L'exposition universelle, dont les paroles nous emmènent dans un autre voyage, un voyage dans le temps à la Belle Époque « à l'ombre de la Tour Eiffel » où des « ladies portant crinoline sont juchées sur de drôles d'engins ». Hé oui c'est l'Exposition Universelle !

Que va devenir notre France ?

Évoquer les paroles de ce titre nous amène bien sûr à nous pencher sur l'écriture de La maison Tellier. Et certains titres se démarquent particulièrement comme Mauvais coton et son refrain qui joue la carte du champ lexical du tissage pour un résultat d'une nostalgique beauté qui ferait chialer. Mais du point de vue des lyrics comme disant les Anglais c'est Un bon Français qui se dégage de Beauté pour tous. Il s'agit d'un discours raciste finalement assez commun mais mis en forme d'une telle façon qu'on croirait presque que La maison Tellier y adhère ! Assurément une bonne chanson dans le fond comme dans la forme.

Et pour terminer cette chronique, comment ne pas dire quelques mots de Petit lapin qui n'est pas sans rappeler certains morceaux de Noir Désir dans la retenue des premières minutes comme dans les explosions ponctuelles associées à de vibrillonnantes guitares. Notre petit coup de cœur sur cette Beauté pour tous.

Point fort : des paroles recherchées et une musique parfois nostalgique, parfois énervée, idéale pour tous

Point faible : un poil pompeux sur certains titres

En écouté : Sur un volcan

La Maison Tellier – Beauté pour tous

01. Sur un volcan
02. Un bon Français
03. La fortune, l'honneur, les femmes (Loup blanc)
04. Prison d'Eden
05. L'exposition universelle
06. La maison de nos pères
07. L.O.V.E.B.O.A.T.
08. À rebours
09. Les beaux quartiers
10. Petit lapin
11. Mauvais coton

A découvrir
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora
Watcha - Mutant
Watcha - Mutant
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas