6/10Magica - The scroll of stone

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 06/11/2005
Notre verdict : 6/10 - Stone, the world is stone (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Directement arrivé de Roumanie, Magica ne laisse pas longtemps planer de doute sur ses intentions. Il suffit de voir la pochette représentant une charmante guerrière tenant une épée devant un fond de couleur chaude pour se dire que le groupe fait du metal épique comme Nightwish, Epica ou Rhapsody. La musique ne fait que confirmer ce fait avec sa piste d'ouverture tout en douceur qui introduit un morceau typiquement metal où la rythmique rapide et le jeu technique de la guitare mettent en avant le chant cristallin d'Ana.

The scroll of stone, premier opus des Roumains, est un parfait exemple du genre, mêlant des tempos speedés à une atmosphère épique calme ou virulente. La musique jouée est classique et réussie dans son ensemble, réunissant de belles mélodies chantées par une voix féminine, des soli travaillés et une rythmique enlevée. Certains titres peuvent même s'ériger comme de véritables tubes à l'instar de The sorcerer et Redemption dont les refrains mélodiques et parfaitement maîtrisés font penser à Within Temptation. La plupart des autres morceaux mettent surtout en avant les qualités techniques du guitariste aux dépends de l'atmosphère ou du chant. L'amateur de six cordes appréciera, les autres resteront sur leur faim. Ainsi A blood red dream, Road to the unknown, Mountains of ice ou The scroll of stone, très orientées metal manquent quelque peu de profondeur et de finition pour nous conquérir pleinement. Le groupe s'essaie également dans des chansons plus douces et atmosphériques comme Daca et E Magic chantées en roumain, ou The silent forest et The key, mais là encore le résultat final manque de finition. En fait, les morceaux énervés ou tranquilles pâtissent du même problème, celui du son.

La production est vraiment mauvaise. Le groupe n'a sûrement pas dû avoir beaucoup de moyens pour ce premier essai et cela se ressent fortement. Les titres ne dégagent aucune puissance et la guitare, qu'elle soit aérienne ou lourde, semble bridée. C'est vraiment ce qui ressort de ce disque. Le talent est là, on le sent, mais il n'explose pas. Le groupe joue peut-être aussi dans un registre trop classique et souffre de la comparaison avec les meilleurs du genre qui sont un cran au-dessus sur tous les niveaux.

The scroll of stone n'en demeure pas moins un album de qualité même s'il ne convainc pas totalement faute à un son trop amateur. Les amateurs de metal épique devraient tout de même y trouver leur compte puisque certains titres méritent le détour. D'ailleurs le groupe connaît ses défauts et on a pu constater sur leur deuxième album une production meilleure ainsi que l'arrivée d'un claviériste de talent pour étoffer le tout.

A découvrir
Rhapsody
Rhapsody
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Korn -
Korn -