5/10Madonna - MDNA

/ Critique - écrit par froo (), le 29/03/2012
Notre verdict : 5/10 - Queen of Soup (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Madonna - MDNA
DR.
Aujourd’hui j’ai testé pour vous : MDNA, le dernier Madonna. M’étant retrouvée avec l’album entre les mains, je me suis dit, pourquoi pas ? Ce n’est pas spécialement ma tasse de thé, encore moins mon bol de soupe, mais de temps en temps, j’aime bien écouter Ray of Light. Alors je me suis lancée. Pour Krinein.

MDNA est son 12e album studio, le premier depuis qu’elle a quitté la Warner pour Interscope. Pour l’occasion, elle a retrouvé un de ses producteurs fétiches : William Orbit, qui avait justement produit Ray of Light. Elle s’est également entourée de Benny Benassi, Martin Solveig et The Demolition Crew. Du beau monde, mais rien de particulièrement emballant à part William Orbit. Cela dit, pourquoi pas ?

Première approche : un échec. J’ai failli tout lâcher après quelques secondes. Girl Gone Wild, dont vous pouvez apprécier le clip (interdit aux moins de 18 ans) depuis la semaine dernière, ne veut pas passer. Je zappe, et chaque morceau ressemble à cette même soupe électro-insipide. J’abandonne.

Deuxième tentative : je passe directement au deuxième morceau, Gang Bang, qui passe déjà un peu mieux, mais sans plus. Je relaisse tomber.

Troisième essai : je persévère et me force à écouter l’album d’une traite au moins une fois. Progressivement, le tout me paraît de moins en moins indigeste. Je me surprends même à apprécier certains passages et à taper du pied. Parfois j’ai carrément envie de danser… Lavage de cerveau efficace ?

Il faut le dire, ce boum-boum a quelque chose d’assez hypnotisant et finalement certaines chansons se détachent du lot. Gang Bang et I’m Addicted par exemple, qui se font progressivement une place dans mes oreilles et en deviennent presque fascinantes. Give Me All Your Luvin', le premier single, où elle est secondée par Nicki Minaj et M.I.A. (encore du beau monde !) est probablement le titre le plus accrocheur. Si j’osais, je dirais que je l’aime bien, mais seulement si j’osais. Some Girls est assez anecdotique, et surtout très perturbante puisqu’on y entend le même bruit que l’on a sur Skype lorsqu’on reçoit un clavardage. Mais pourquoi ne pas avoir pris autre chose ?

La fin de l’album est dominée par William Orbit, et l’on reconnaît bien sa patte. I’m a Sinner ressemble étrangement à Beautiful Stranger – en moins bien, mais toujours écoutable. On termine sur deux notes plus douces : Masterpiece (assez peu convaincante) et Falling Free (plutôt belle dans son genre, peut-être ma préférée).

Dans l’ensemble, Madonna nous livre ici un album dance-pop-électro assez inégal, qui sent un peu le réchauffé. On voit qu’elle essaie de surfer sur la vague de ce qui est à la mode en ce moment, comme les Black Eyed Peas ou Lady Gaga, mais ce n’est pas toujours efficace, malgré les quelques bons morceaux. Les élèves ont probablement dépassé le maître.

Madonna - MDNA

01. Girls Gone Wild
02. Gang Bang
03. I'm Addicted
04. Turn Up the Radio
05. Give Me All Your Luvin' (feat. Nicki Minaj, M.I.A.)
06. Some Girls
07. Superstar
08. I Don't Give A (featuring Nicki Minaj)
09. I'm a Sinner
10. Love Spent
11. Masterpiece
12. Falling Free

En écoute, Give Me All Your Luvin'

Les fans pourront la voir en concert au Stade de France le 14 juillet.

A découvrir
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Lofofora - Lofofora
Lofofora - Lofofora