8/10London Philarmonic Orchestra and Andrew Skeet - The Greatest Video Games Music

/ Critique - écrit par Carlitolindo, le 31/01/2012
Notre verdict : 8/10 - Tetris en orchestre

Temps de lecture estimé de l'article : 7 minute(s) - laisser un commentaire

Enorme ! C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit quand je suis tombé sur cet album. Je pense sincèrement que ce doit être le premier mot que chacun de nous doit pousser quand deux de nos passions fusionnent (à part, bien sûr, si les deux passions sont le jardinage et la construction de navire miniature…). Bref; si je suis un véritable maniaque de la culture musicale, le jeu vidéo ne doit pas être très loin derrière, moi qui suis un énorme consommateur de la série des Final Fantasy !

Je vais d’ailleurs utiliser ce jeu comme tremplin vers cette chronique, car tous ceux qui ont déjà joué aux Final Fantasy me rejoindront sûrement pour dire que la bande son est un facteur plus qu’important pour ce jeu, mais aussi pour tous les autres ! Certains ont même particulièrement marqué les esprits comme Megablast de Bomb the bass sur Xenon 2 ! Musique survitaminée pour un jeu de shoot spatial légendaire, après il y a le thème de Mario, de Sonic et bien d’autres… Plus récemment, un jeu avait particulièrement mis en avant l’aspect cinéma avec une video d’introduction, qui reste encore à ce jour cultissime. Je parle bien sûr de Medal Of Honor – Débarquement allié ! La scène nous plongeait dans le débarquement des troupes américaines sur les plages de Normandie et la musique qui l’accompagnait aurait pu sortir tout droit du film Il faut sauver le soldat Ryan… Avec tout ça, mon enthousiasme m'a fait oublier que nous sommes là pour parler d’un album de musique, sur le grand thème des jeux vidéo, alors on va peut être s’y mettre !

Orchestre + Mario… Oui c’est possible

Mettons de côté tous les a priori actuels sur la musique classique et le fait que les nouvelles générations ne s’y intéressent pratiquement plus. Penchons-nous sur le point le plus important de ce style vieux de plusieurs siècles qui est, selon moi, l’émotion mélodique pure ! Les cordes, les instruments à vent, les claviers, et j’en passe, ont un pouvoir brut mélodique tellement puissant ! Ils sont capables de transmettre diverses sensations qui peuvent varier entre bonheur et tragédie, pour ne citer que ces thèmes.


.
Exemple concret avec la première piste Advent Rising : Muse, qui est un bijou de puissance dramatique, nous transporte dans ce jeu de science-fiction, sonnant comme un petit requiem avec ces chœurs et surtout la beauté générée par les cordes et les cuivres. Bref, une petite pépite qui laisse place à un monument  du nom de Legend of Zelda : suite. La majorité des gamers connaissent ce jeu et son thème principal, alors je vous laisse la joie de le découvrir façon classique ! On reste sur du très connu avec Call of Duty Modern Warfare 2 : Thème, maniant habilement la mélodie crescendo pour un final volcanique, ce jeu de guerre qui a marqué les esprits doit sans doute beaucoup à ce thème. Grosse curiosité de l’album qui restera sans doute comme la plus belle improbabilité de cet opus, Angry Birds : Main Thème traduit le succès phénoménal de ce jeu smartphone à travers une mélodie joviale résonnant comme une valse ! Que dire sur le titre suivant, qui reste dans toutes les mémoires des adeptes de Final Fantasy VIII, l’ouverture du jeu avec ce combat entre Squall et Seifer était une apothéose graphique accompagnée par ce fameux Liberi Fatalli exceptionnel de Nobuo Uematsu, qui ne perd pas une once de lyrisme avec cette version du London Philarmonic.
Que serait le monde du jeu vidéo sans le plombier à moustache Mario ? Eh bien personne n’y pense un seul instant tant il est emblématique, et ce n’est pas le Super Mario Bros : Main Thème qui changera quoi que ce soit, tant on se demande si l’orchestration de ce titre ne fut pas un gigantesque amusement. Les instruments se chevauchent sans fracas, laissant libre court à la magie que peut provoquer ce jeu, c’est une réussite d’interprétation.
Bon, si je continue comme ça ma chronique va faire dix pages et surtout j’ôterai toute la magie que procure la découverte des différents titres de cet album. Pour la suite, je ne vais m’attarder que sur des thèmes qui ont marqué mon esprit musicalement parlant en délaissant, hélas, le côté « jeu génial ».
Partant de ce fait, je dénote un premier bémol avec Grand theft auto IV : Soviet connection et Metal Gear Solid : Sons of liberty Thème qui peuvent éviter l’incorporation de sons électroniques, et surtout des boucles sonores de ce calibre. Loin de moi l’idée que ça nuise à ces deux titres, mais on casse le rythme orchestral de l’album, et c’est un peu dommage ! En revanche, grosse surprise à travers le Tetris Theme (Korobeiniki) qui ferait presque penser à une danse folklorique russe, les flûtes et le piano se régalent pour nous offrir une mélodie frappante d’ingéniosité et évitent une facilité probable vu de quel jeu on parle (ah les consoles 8 bits…).


El maestro
Je passe à Elder Scrolls : Oblivion, ce titre pourrait sortir tout droit d’un film tant la trame mélodique nous donne l’effet d’aventure, de courage, de lutte… L’orchestre impose ses rythmes, s’efforçant de produire une image épique que le London Philarmonic nous a déjà longuement contée, à travers les BO de la trilogie du Seigneur des anneaux ! Dans le style musique à suspense, voire oppressante, il y a Splinter Cell : Conviction et son orchestration particulièrement agressive. Il suffit de tendre l’oreille pour entendre que les violons s’y donnent à cœur joie, bien soutenus par la batterie. Un autre titre sort du lot, celui de Bioshock : The Ocean on his shoulders, mélodie lourde bercée par les cordes, laissant suggérés le drame et la tragédie, mais au final quelle beauté troublante !

Des frissons

J’avoue avec beaucoup de sincérité avoir eu quelques frissons à travers cet album et ce, pour plusieurs raisons ! Premièrement, l’idée même de donner une nouvelle vie à des thèmes connus en les mettant sous orchestration ! Même si pour certains ça a déjà été le cas (Final fantasy VIII : Liberi Fatali par exemple) je peux vous assurer que le Tetris Theme (Korobeiniki) ne peut pas vous laisser indifférent pour peu que vous connaissiez ce jeu...
Un autre point important, la superbe qualité sonore des morceaux joués par le London Philarmonic orchestra et Andrew Skeet. Chaque musicien est à sa place pour produire le son voulu. Les cuivres, les claviers, les instruments à vent… Tous se chevauchent avec beaucoup de justesse, ce qui encourage l’idée que la production a passé beaucoup de temps à créer et monter ces thèmes pour les mettre en symbiose avec l’orchestre !

répétitions en veux tu en voila
En revanche, l’apparition de sons électroniques sur certaines pistes casse le rythme de l’album. Elle révèle peut-être un manque d’idées pour produire le morceau en version orchestrale complète ! Deuxième point qui peut en faire grogner certains, l’oubli de pistes qui avaient leur place dans cet album comme le thème de Sonic ou Rayman qui sont juste géniaux. Pour en terminer, malgré tous les préjugés sur l’aspect ultra commercial de l’album, la galette se vend aux alentours de 10 euros chez certains revendeurs. Franchement, vu l’effort au niveau du prix, ce serait bête de laisser passer ça !
Bon je termine la chronique ici et je vous laisse découvrir l’album The Greatest Video Games Music vous m’en direz des nouvelles.
Ah si juste une chose rassurez-moi, je ne suis pas le seul à trouver que la pochette ressemble étrangement au niveau des couleurs à celle de Battlefield 3, hein ?

London Philharmonic Orchestra and Andrew Skeet - The Greatest Video Games Music

1 : Advent Rising: Muse
2 : Legend of Zelda: Suite
3 : Call of Duty Modern Warfare 2: Theme
4 : Angry Birds: Main Theme
5 : Final Fantasy VIII: Liberi Fatali
6 : Super Mario Bros: Theme00:04:12
7 : Uncharted - Drake's Fortune: Nate’s Theme
8 : Grand Theft Auto IV: Soviet Connection
9 : World of Warcraft: Seasons of War
10 : Metal Gear Solid: Sons of Liberty Theme
11 : Tetris Theme (Korobeiniki)
12 : Battlefield 2: Theme
13 : Elder Scrolls: Oblivion
14 : Call of Duty 4 - Modern Warfare: Main Menu Theme
15 : Mass Effect: Suicide Mission
16 : Splinter Cell: Conviction
17 : Final Fantasy: Main Theme
18 : Bioshock: The Ocean on his Shoulders
19 : Halo 3: One Final Effort
20 : Fallout 3: Theme
21 : Super Mario Galaxy: Gusty Garden Galaxy

Histoire de vous mettre l'eau à la bouche une petite vidéo de présentation!

A découvrir
Saez - God Blesse
Saez - God Blesse
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake