Les Trois Accords au Nouveau Casino - 02/06/2010

/ Compte-rendu de concert - écrit par Guillaume (), le 06/06/2010

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un concert sans effet de manche ni esbroufe pour une formation très sympathique qui donne le sourire et surprend par son phrasé déroutant et purement québécois.

Les Trois Accords
Les Trois Accords
Les Trois Accords de passage à Paris au Nouveau Casino fait salle comble. Le groupe québécois aux accents pop-rock encore plus accentués en concert ravit un public qui connaît l'intégralité des chansons par cœur. Pourtant, comme souvent en prestation live, on profite avant tout de l'énergie de la formation plutôt que des subtilités des paroles, largement étouffées sous la musique.

Dommage car, avouons-le, la force des Trois Accords est avant tout de réussir à brosser des tableaux complètement étonnant à coups de paroles surprenantes ("Laisse-moi te laver les cheveux", "Tout nu sur la plage"). Si leur musique n'entache pas le tout, on ne croit pas une seconde qu'une reprise purement mélodique, sans mot, pourrait être aussi appréciée.

Ici et là, quelques personnes parviennent à lancer un pogo, tandis que le fond de la salle reste bien calé sur son escalier ou son balcon. Malgré tout, les sourires de contentement se comptent par centaines, et c'est dans un bel esprit que se déroule le concert. Les mains se lèvent et ondulent au rythme de la musique, applaudissent ; les corps dansent d'un pied sur l'autre...


Niveau morceaux joués, la part belle est faite aux chansons les plus appréciées  tous albums confondus, de Gros Mammouth Album Turbo à Beau Country en passant par Grand Champion International de Course, mais aussi, et bien évidemment puisque c'est d'actualité, à l'album Dans mon Corps.

Les Trois Accords en concert c'est un mélange d'exotisme - l'accent et les expressions québécoises sont toujours aussi délicieuses - et d'énergie positive. Ça coule dans les oreilles et fait sourire. Ça reste même en tête, et on se prend à fredonner tout seul dans le métro.

Lors d'un prochain passage en France, un détour à faire sans hésiter.

A découvrir
Blur - Best of
Blur - Best of
Papa Roach - Infest & lovehatetragedy
Papa Roach - Infest & lovehatetragedy
Machine Head
Machine Head